Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Adrien Rabiot chercherait toujours à partir, mais…

Alors qu’Adrien Rabiot avait ouvertement évoqué la possibilité de quitter le PSG, les dirigeants parisiens sembleraient assez ferme quant au départ du jeune milieu de terrain.

« Je serais prêt à faire toute ma carrière au PSG si j’étais titulaire. Je verrais les choses différemment, c’est sûr. J’ai demandé au président d’être prêté si mon temps de jeu venait à baisser d’ici au mois de janvier. Il ne pourra pas me le refuser car j’ai répondu présent », déclarait récemment Adrien quant à son avenir au PSG. Formé dans la capitale, le jeune milieu de terrain de 20 ans a donc ouvert la porte à un possible départ et aimerait toujours quitter son club formateur. Mais d’après Le Parisien, Nasser Al-Khelaïfi ne serait pas très enclin à laisser filer l’international espoir.

Les dirigeants opposés au départ de Rabiot ?

Selon les dernières indiscrétions du quotidien proche du club de la capitale, le PSG ne semblerait pas très enclin à laisser filer Adrien Rabiot que ce soit sous la forme d’un prêt ou pour un transfert définitif. « L’international espoirs souhaiterait toujours quitter Paris, au moins sous la forme d’un prêt dans un club de Premier League. Son objectif ? Monter dans le dernier wagon de l’équipe de France pour l’Euro. Jusqu’à maintenant, le PSG lui a fermé la porte. L’hypothèse d’un transfert définitif, à Arsenal, par exemple, semble aujourd’hui à écarter, et un départ en prêt ne présenterait que très peu d’intérêt pour le club », annonce ainsi Le Parisien.

« Il doit apprendre à se taire »

« Quand on est un joueur, on appartient à un groupe et un club. Dire cela à 20 ans, c’est un manque de respect pour le groupe et le club. Si Verratti n’est pas là, Stambouli peut jouer à sa place, ce serait un belle leçon pour lui apporter de l’humilité. Je l’ai souvent défendu, je ne le défends pas cette fois. Il doit apprendre à se taire. C’est un bébé du football, avec du talent et des défauts. Il doit travailler et se taire. Aujourd’hui, il n’a pas le droit à la parole, il a 5 ans de contrat. Apprend et tais-toi ! », avouait il y a peu Frank Leboeuf sur le malaise autour d’Adrien Rabiot.

Articles liés