Accès direct au contenu

Confrontations

PSG-ASSE : 3 duels explosifs au Parc

PSG-ASSE : 3 duels explosifs au Parc

Saint-Etienne rêve d'être la première équipe française à renverser le PSG cette saison. Mais plus que le collectif, c'est bien les individualités qui seront mis à l'honneur samedi (17h). Zoom sur trois duels du match qui risquent d'être déterminants.

Ibrahimovic-Ruffier, qui sera à la hauteur ?
Laissé au repos contre l'OM mercredi (2-0), Zlatan Ibrahimovic repart au combat. Et pour son retour sur les pelouses, le Suédois, actuel meilleur buteur de l'exercice en cours (10 buts en 9 matchs), ne pouvait espérer mieux. Il aura, en effet, face à lui le meilleur gardien français du moment : Stéphane Ruffier. Déjà décisif contre Rennes (2-0), l'ex-Monégasque a remis le couvert mardi à Sochaux (3-0). Ruffier effectue une entame de championnat plus que correcte (7 buts encaissés seulement). Mais avec Ibrahimovic, ce sera sans doute une toute autre histoire. Un défi que le Stéphanois semble prêt à relever.

Maxwell-Hamouma, en attente de confirmation
Arrivé l'hiver dernier du Barça -où il constituait une solution de rechange plus que crédible à Eric Abidal- Sherrer Maxwell n'a pas apporté l'assurance que l'on attendait d'un joueur aussi expérimenté. Le Brésilien, trop juste dans ses replacements et pas assez rassurant dans ses interventions, compense tant bien que mal ses carences en participant activement à l'animation offensive du PSG. Contre Saint-Etienne, il devra cependant être plus attentif. Et pour cause : il devra marquer à la culotte Romain Hamouma. Le Lavallois fait partie des satisfactions stéphanoises de ce début de saison. A l'aise sur le terrain, il a été encore une fois étincelant en Coupe de la Ligue contre Sochaux, où il a signé un doublé. Maxwell est prévenu.

T.Silva-Aubameyang, l'expérience face la jeunesse
Associé en alternance soit à Mamadou Sakho, soit à Alex, Thiago Silva dégage depuis le début de la saison une sérénité de tous les instants. Et si le PSG n'a plus encaissé de buts depuis quatre rencontres, le Brésilien n'y est pas étranger. Propre au duel, appliqué à la relance, l'ex-Milanais -nommé capitaine de la Seleçao- s'est imposé plus que quiconque jusqu'ici comme le patron de l'arrière-garde francilienne. Un symbole. Face à lui : Pierre-Emerick Aubameyang. Le Stéphanois, incertain en raison d'une béquille reçue contre Rennes (2-0) le week-end dernier, est bel et bien du voyage. Christophe Galtier devrait même le titulariser d'entrée en pointe. L'entraîneur des Verts compte, en effet, sur la fougue et le réalisme du Gabonais (6 buts en 10 matchs cette saison, 22 depuis la saison passée). Un client de taille donc pour Silva, même s'il en a déjà vu d'autre tout au long de sa carrière.