Accès direct au contenu

Rancune

OL : Aulas espère un échec électoral de lUMP

Jean-Michel Aulas

L’OL est enfin entré dans une phase active concernant le stade des Lumières. Un projet longtemps retardé par des politiques locaux. S’il épargne Nicolas Sarkozy, Jean-Michel Aulas est rancunier envers des membres de l’UMP.Sincèrement ravi de l’arrivée des investisseurs qataris au PSG, Jean-Michel Aulas tente de trouver une parade pour contrer l’hégémonie attendue du club parisien. « La réplique de l’Olympique Lyonnais, c’est de construire un business model autour du stade des Lumières, annonce JMA dans Lyon Capitale. Cela va générer des ressources grâce à une anticipation, puisqu’il a fallu cinq ans et demi pour convaincre des gens malhonnêtes et des élus qui ne servaient pas les intérêts des citoyens, pour enfin obtenir le permis de construire. »OL : Aulas remercie Collomb et Sarkozy De cette période de lutte avec les politiques locaux, Jean-Michel Aulas conserve une certain rancune : « Je pense que le bon sens populaire - et je le souhaite vraiment - va sanctionner de manière politique les élus qui s’y sont opposés. Je suis persuadé qu’il y aura des retours de bâton très sérieux lors des prochaines élections (présidentielles puis législatives). Ils ont vu leur intérêt personnel, ils se sont regardés le nombril. Gérard Collomb a joué magnifiquement pour sa ville et l’agglomération lyonnaise, une solution que l’Europe entière lui envie : faire un stade sans que ça coûte aux contribuables. C’est une alliance Collomb-Sarkozy qui a permis de faire ce stade. Je ne voudrais pas être candidat de l’UMP ou de l’extrême droite du côté de l’Est lyonnais, parce que je pense qu’ils ne vont pas faire beaucoup de voix. »


 

Articles liés