Accès direct au contenu

Trash-talking

Montpellier : lallusion limite de Nicollin

Louis Nicollin

On s’attendait à ce que Louis Nicollin, adepte des bons mots, lâche quelques pavés dans la mare à l’approche de PSG-Montpellier, dimanche soir au Parc. « Loulou » a presque su rester sobre.

Louis Nicollin a juré qu’on ne l’y reprendrait plus. « Coupable » d’abuser de calembours et d’expressions locales aventureuses, le président de Montpellier a calmé son verbe pour rentrer dans le rang. Ce matin, à l’évocation du choc de la 24e journée de Ligue 1 dimanche soir au Parc des Princes, il a réussi à tenir sa langue mais celle-ci a vaguement fourché quand l’idée d’un grand club à La Paillade a été évoquée.

Sport en chambre
« Pour avoir une grande équipe à Montpellier, il faudrait que le stade soit plein (15 378 spectateurs en moyenne cette saison), a-t-il déclaré dans L’Equipe. Malheureusement, on est dans une ville où les gens aiment le sport mais en chambre ». Chassez le naturel...

Articles liés