Accès direct au contenu

Echange pas vraiment standard

Lille Pedretti meilleur que Cabaye

le10sport

Yohan Cabaye sur le point de rejoindre Newcastle, Lille pense à Benoît Pedretti qui a déjà donné son accord. Le LOSC est-il perdant avec ces mouvements ?

Lille est le nouveau champion de France cette saison. Un véritable exloit pour ces jeunes Dogues fougueux et pour la plupart inexpérimentés mais dôtés d'un talent fou, à l'image d'Eden Hazard ou Gervinho, et d'un entraîneur de qualité en la personne de Rudi Garcia. Mais cette réussite n'a pas manqué d'interpeller les clubs d'Europe qui aimeraient mettre main basse sur les prodiges lillois. Premier départ quasiment acté, celui de Yohan Cabaye en drection de Newcastle, où il signera un contrat de quatre ans, pour un montant du transfert de 5 millions d'euros. La Voix du Nord révèle une interview de Benoît Pedretti dans laquelle il annonce son envie de rejoindre le club nordique.

Un point pour Lille
Véritable patron du milieu de terrain auxerrois, il apportera toute son expérience au jeune effectif lillois qui se lance dans la plus prestigieuse compétition. Il a engrangé des matchs en Ligue des Champions cette saison, jouant notamment contre l'Ajax et le Real Madrid. Afin de remplacer Yohan Cabaye, Benoît Pedretti n'apparait pas comme un mauvais choix pour le LOSC qui affichera une solidité remarquable dans son milieu à trois avec Mavuba, Balmont et donc Pedretti. Mais Pedretti n'a jamais été un joueur qui sortait de l'ordinaire et si Lille venait à perdre ses joueurs créatifs, Eden Hazard et Gervinho, on voit mal comment l'Auxerrois pourrait redonner de l'éclat à cette équipe.

Deux points pour Auxerre
Mais c'est surtout une aubaine pour Auxerre qui ne devrait pas faire de difficultés pour laisser partir son milieu de terrain, depuis cinq ans au club après son départ de Lyon fin 2006. Coté à 5 millions d'euros par les Experts de l'Argus du 10, Benoît Pedretti a encore une année dans son contrat qui expire en juin 2012, il devrait ainsi permettre à l'AJA de dégager des fonds pour un recrutement astucieux. Acheté pour 5 millions d'euros déjà, il n'a donc pas perdu de sa valeur. Auxerre perd certes l'un de ses cadres mais quand on connait la qualité de son centre de formation, nul doute qu'un nouveau Pedretti, plus jeune, plus frais, plus explosif ne tardera pas à en émerger.