Accès direct au contenu

Foot - Mercato - ASSE

Mercato - ASSE : Pourquoi l’ASSE a accepté de laisser partir Ghoulam

L’ASSE a vécu une fin de mercato mouvementée avec le départ de Ghoulam, les arrivées de Trémoulinas et Guilavogui et la vente déjà actée de Zouma. Tout s’est passé très vite. Explications.

« Le départ de Ghoulam n’était pas prévu. Ça m’a relativement surpris » , a déclaré Roland Romeyer, le président du directoire de l’ASSE, début février. Romeyer est sincère. L’ASSE n’envisageait absolument pas de se séparer de l’international algérien. Finalement, dans les toutes dernières heures du mercato hivernal, Ghoulam a rejoint le Napoli pour 5,5M d’euros. Saint-Étienne a accepté de laisser filer son arrière gauche titulaire alors que, quelques jours avant, l’ASSE était persuadée d’avoir trouvé un accord pour prolonger Ghoulam sur le long terme.

Mercato - ASSE : Les 5 raisons qui prouvent que les Verts vont payer leur mercato hivernal l'été prochain

GHOULAM ÉTAIT SUR LE POINT DE PROLONGER…

En réalité, Faouzi Ghoulam ne pensait pas, lui non plus, quitter les Verts cet hiver. Contrairement à l’été dernier, il n’avait pas spécialement envie de partir. Ghoulam était redevenu un titulaire indiscutable de Christophe Galtier et il s’apprête à disputer la Coupe du monde en juin prochain. Après l’épisode tumultueux de l’été dernier, l’arrière gauche souhaitait faire profil bas. Sauf qu’une offre de dernière minute du Napoli va tout changer. Le Napoli propose 5,5M d’euros à l’ASSE pour Ghoulam ! L’été dernier, l’ASSE s’était mise d’accord avec le Torino pour un transfert de Ghoulam… à moitié prix.

L’ASSE ÉTAIT PRÊTE À S’ASSEOIR SUR 5,5M d’EUROS

Toutefois, soucieuse de l’équilibre de son équipe, l’ASSE n’est pas spécialement, de prime abord, emballée par la proposition du Napoli. Clairement, l’ASSE est prête à refuser 5,5M pour Ghoulam, une affaire pourtant très intéressante, si les Verts ne trouvent pas de remplaçant à l’arrière gauche avant le 31 janvier. Intervient alors l’agent de Ghoulam, qui est aussi celui de Benoît Trémoulinas. Tout s’accélère. L’ex-Girondin, pas satisfait de sa situation au Dynamo Kiev, est prêté à l’ASSE quelques heures plus tard.

L’AGENT DE GHOULAM… ET DE TRÉMOULINAS A TOUT CHANGÉ

Jean-Louis Triaud, le président de Bordeaux, qui n’était pas opposé au retour de son ancien arrière gauche, est un peu amer sur RMC : « Ghoulam est parti de Saint-Étienne à Naples et Trémoulinas est arrivé à Saint-Étienne en remplacement, avec semble-t-il des conventions tripartites entre Naples, Kiev et Saint-Étienne. Une drôle de triangulaire dont je n’essaye même pas d’analyser le contenu. Mais qui a fait que son arrivée à Saint-Étienne était possible et plus du tout à Bordeaux » . Christophe Galtier valide finalement le départ de Ghoulam lorsque Trémoulinas lui est proposé. Ghoulam, qui avait déclaré quelques jours plus tôt qu’il n’excluait pas « de faire une carrière à la Perrin à l’ASSE » , quitte finalement l’ASSE, son club de toujours, sans adieux.