Accès direct au contenu

Pari

Guardiola accorde un passe droit a Messi

En accordant plus de vacances pour les fêtes à Messi qu'aux autres joueurs du Barça, Guardiola prend un risque. Celui de créer des jalousies et de nourrir d'éventuelles dissensions qui pourraient dérégler la fine mécanique de son équipe.A priori, c'est une information des plus anodines. Lionel Messi sera absent pour la reprise de la Liga à Levante le 2 janvier car Pep Guardiola lui a accordé quelques jours de vacances de plus qu'aux autres joueurs de l'effectif attendus à l'entrainement dès le 29 décembre. Léo souhaite en effet se rendre en Argentine pour les fêtes et il ne devrait être de retour en Europe que la veille ou le jour du match face à Levante. Après une année 2010 qui l'a vu marqué le total hallucinant de 60 buts en 64 rencontres toutes compétitions confondues, ce repos semble bien mérité. Mais des joueurs comme Iniesta ou Xavi ne l'auraient-ils pas mérité également ?

Le fragile équilibre d'un vestiaire

Xavi, Iniesta, Pique ou Puyol sont titulaires au Barça et en équipe d'Espagne, et à ce titre n'ont pas vraiment coupé depuis plus de deux saisons. Ils ont enchainé victorieusement l'Euro 2008, les tittres en Liga, de longs parcours en Ligue des Champions, la Coupe du Monde des clubs et la victoire en Coupe du Monde 2010. Guardiola doit faire attention à ne pas froisser ses cadres déjà usés psychologiquement par l'accumulation des matches. Mais surtout il doit veiller à ne pas désorganiser son vestiaire (les autres sud-americains de l'effectif apprecieront) avec ce genre de décisions. C'est en effet souvent lorsqu'un joueur prend le pas sur son équipe que les soucis débutent. On se souvient de la starification à outrance de Juninho par Gérard Houllier en 2006/2008 qui avait considérablement ébranlé l'Olympique Lyonnais. Au point que le collectif rhodanien qui écrasait tout sur son passage avant l'hiver (50 points à la trêve) ne mettait plus un pied devant l'autre à la reprise et s'écroula en deuxième partie de saison. Esperons pour le Barça que Guardiola a totalement considéré sa décision. Sans quoi, le match nul et vierge concédé face à l'Atlhletic Bilbao hier soir ne devrait pas rester qu'un accident.