Accès direct au contenu

Foot - Manchester United

Manchester United : Pour un ancien de MU, Moyes n’a pas la confiance du vestiaire !

David Moyes, Manchester United

L’ancien défenseur des Red Devils Gary Pallister a évoqué la difficile succession de Sir Alex Ferguson pour l’ancien manager d’Everton David Moyes.

Éliminé de la FA Cup par Swansea (2-1) dimanche et relégué à neuf points du podium en championnat, Manchester United connaît un des pires débuts de saison de son histoire. Des difficultés qui s’expliquent en partie par le changement de gouvernance à la tête des Red Devils et le remplacement de Sir Alex Ferguson par David Moyes. Pour l’ancien défenseur de MU Gary Pallister (plus de 400 apparitions sous le maillot des Red Devils), Manchester paye un mercato estival manqué et la défiance du vestiaire à l’encontre du manager écossais.

« UN TRAVAIL EN COURS »

« On a perdu Ferguson, ce monstre sacré qui gagnait trophée sur trophée. Les choses ont changé et il faut faire confiance à un nouveau manager. Il arrive là-dedans et ne comprend pas certaines des personnalités avec lesquelles il doit travailler. Le joueur doit rapidement créer ce lien avec le nouveau manager. Moyes doit créer ce climat de confiance entre les joueurs et le staff. C’est un travail en cours », a-t-il confié dans les colonnes de Metro avant de poursuivre.

« UNE GROSSE SIGNATURE SERAIT LA BIENVENUE »

« Nous avons essayé de recruter plusieurs joueurs au début de la saison pour donner un coup de pouce à l’équipe mais malheureusement nous n’y sommes pas parvenus. Nous avions trois ou quatre cibles que nous n’avons pas pu avoir. Reste à voir si l’on pourra les avoir en janvier - probablement pas. Tout le monde savait que l’équipe avait besoin de se renforcer. Sir Alex aimait amener du sang neuf tous les ans pour donner un coup de fouet au vestiaire. Nous avons recruté Fellaini et malheureusement il a eu du mal à s’installer et nous n’avons pas réussi à faire signer un joueur d’envergure. Le milieu de terrain a été souvent pointé du doigt ces dernières années - on a même dû rappeler Paul Scholes pour combler le vide l’année dernière. Une grosse signature serait la bienvenue pour continuer à avancer et à progresser. »

Articles liés