Accès direct au contenu

La grosse déprime

Pour Manu Petit Fabregas devrait voir un psy

Emmanuel Petit, ancienne grande figure d'Arsenal, a tiré la sonnette d'alarme. Pour lui, les Gunners sont en train de craquer, Cesc Fabregas le premier.

Arsenal est en train de craquer. En deux semaines, les Gunners ont tout perdu : la finale de Carling Cup contre Birmingham (1-2), le 8ème de finale contre le Barça (3-4) et samedi le quart de finale de Cup contre Manchester United (0-2). Dans la spirale, Arsenal ne sait pas quoi faire pourse ressaisir. Et les déclarations de l'ancien Gunner Emmanuel Petit ne devraient pas les aider, Fabregas en particulier.

Une malédiction sur Arsenal ?
Emmanuel Petit n'a pas mâché ses mots pour exprimer sa déception, après la défaite de son ancien club face à Manchester United : "C’est comme s’il y avait une malédiction sur le club en ce moment. Les joueurs clés d’Arsenal ont l’air d’être en train de craquer."

Fabregas n'est pas assez solide
Parmi les cadres, il y a bien évidemment l'espagnol Cesc Fabregas. Si Arsène Wenger en fait l'une des pièces maîtresse de son effectif, censé guider le groupe, Petit n'hésite pas à lui rappeler que ce rôle implique des responsabilités : "On a l’impression qu’un travail psychologique doit être fait avec Fabregas. Ses récentes performances ont été nettement en-dessous de ce qu’il a l’habitude de faire. Il donne l’impression d’avoir un complexe par rapport à son ancien club du Barça."

On l'aura compris, loin dêtre un cadre aux épaules solides, Fabregas est encore un enfant, incapable de prendre sur lui l'émotion de se confronter à son club formateur. Alors quand Cesc n'est pas bien c'est Samir Nasri qui reprend le jeu à son compte et sa saison remarquable n'est que le pendant des piètres performances de Fabregas.