Accès direct au contenu

Come-back

Portugal : Bruno Alves n’a pas la tête quà lEuro

bruno alves

Considéré comme l’un des meilleurs défenseurs au monde à Porto, Bruno Alves avait choisi de s’exiler en Russie, plus particulièrement au Zénith Saint-Pétersbourg où ses performances n’ont pas marqué les esprits. Il revient néanmoins à son meilleur niveau au cours de cet Euro, et fait également son retour dans le marché des transferts des plus grands clubs.

Bruno Alves est de retour aux affaires. Après 5 saisons passées sous le maillot de Porto, l’international portugais s’était construit une solide réputation de défenseur dur sur l’homme, intelligent et capable de tirer de superbes coups francs. C’est donc tout naturellement que plusieurs clubs s’étaient bousculés à la porte du club portugais, en vain. Car l’offre du Zénith Saint-Pétersbourg (22 millions d’euros) avait rapidement mis tout le monde d’accord.

En route vers l’anonymat
Arrivé en 2009 à Saint-Pétersbourg au zénith de sa carrière, Bruno Alves a connu pendant 2 saisons une lente mais certaine chute vers l’anonymat le plus complet. Le défenseur portugais n’a pas réussi à confirmer son ascension, même s’il restait un titulaire indiscutable tant au Zénith qu’en sélection portugaise. Mais il n’avait sans doute pas choisi le championnat russe pour sa compétitivité, ni pour son exotisme, et s’attendait donc à voir sa côte retomber comme un soufflé. Une côte qui, à l’image des montagnes russes, remonte à une vitesse vertigineuse depuis deux semaines…

De retour en haut de l’affiche
L’Euro était visiblement l’objectif de Bruno Alves. L’ancien joueur de Porto s’est de nouveau révélé aux côtés de Pepe, avec qui il forme une charnière complémentaire et efficace. Fort d’un capital confiance enrichi, il n’hésite pas à se montrer dangereux devant la cage adverse notamment sur corner où il prend régulièrement le dessus sur son adversaire direct grâce à son mètre 90. Et même si Cristiano Ronaldo ne lui laisse guère l’occasion de s’essayer aux coups de pieds arrêtés, ses qualités défensives suffisent pour attirer l’œil des plus grands clubs.

La Juve prête à tout pour l’avoir
En contact avec la Juventus lors du dernier mercato estival, Bruno Alves était proche d’un accord pour rejoindre la Serie A. Les bianconeri avaient alors proposé Simone Pepe et Bonucci en échange, avant que les négociations n’échouent au dernier moment. Mais selon Tuttosport, la Juve reviendrait à la charge en proposant de nouveau Simone Pepe dans la transaction. Barré par la prochaine concurrence d’Isla, l’ancien international italien n’aurait plus les faveurs d’Antonio Conte, son entraîneur, et permettrait à Bruno Alves de faire son retour au premier plan. Reste à savoir si Pepe accepterait de jouer les monnaies d’échange. Quoi qu’il en soit, c’est aussi la suite de sa carrière que Bruno Alves joue dans cet Euro, et face à la République-Tchèque dès ce soir en quart de finale.

Eric Bethsy