Accès direct au contenu

Un ami qui vous veut du bien

Pires la caution de Houllier

Peu utilisé mais toujours présent, Pires jouit du soutien inconditionnel de son entraîneur, Gérard Houllier, mais aussi des joueurs qui le voient comme un cadre, qui a beaucoup à apporter.

Le recrutement de Robert Pires, 37 ans et libre de tout contrat depuis son départ de Villarreal l’été dernier, avait semé le doute chez les supporters et les consultants quant aux capacités de Gérard Houllier à redresser l’équipe d’Aston Villa. Trois mois ont passé depuis son arrivée au club et samedi, lors de la victoire contre Blackburn (4-1), le Français est sorti sous les applaudissements du public de Villa Park.

Une aura de prestige dans le vestiaire
En qualité de cadre, Pires avait pour tâche première de redonner de la confiance aux joueurs, à commencer par les jeunes. Interrogé par les médias britanniques, Marc Albrighton, 21 ans et grand espoir du club de Birmingham, il n’a pas caché son admiration pour l’ancien d’Arsenal : "Il a une énorme influence sur toute l'équipe et notamment les plus jeunes qui sont à l'écoute. C'est vraiment lui le capitaine de l'équipe. Il nous guide sur le terrain. Et à l'entraînement, c'est un exemple."

Pires dit encore pouvoir servir
Si l’ancien de Villarreal a fait ses preuves, reste que son contrat n’est valable que pour six mois. Conscient de cette échéance qui le condamne à se chercher un club en fin de saison ou même à raccrocher les crampons, Robert Pires a fait savoir qu’il se sentait de continuer et de continuer ici, avec les Villans : "J'aimerais rester à Villa une saison de plus. J'aime vraiment ce club. C'est une bonne équipe et je connais Gérard Houllier, qui est français comme moi." Alors que tous le croyaient rouillé, lui, confie sa joie de poursuivre sa carrière de footballeur et avoue attendre chaque entraînement avec une sorte d’impatience enfantine : "J'ai besoin de jouer au foot tous les matins. J'espère jouer des matchs et jouer la saison prochaine. Pourquoi pas ?"

Au besoin il peut aussi servir de conseiller
En plus de faire joueur, chauffeur de vestiaire (et de banc) et formateur, notre Robert estime avoir les qualités d’un conseiller sportif. A la sortie du match contre Blackburn, il s’est attardé sur la performance de son coéquipier Ashley Young, auteur d’un doublé, devant les caméras de Sky Sport : "Quand vous voyez Ashley jouer comme ça, il montre combien c'est important pour Aston Villa de le garder ici. Les fans l'adorent, mais vous savez comment ça se passe dans le football. Pour moi, il doit rester."

Aors Gégé, tu vas lui prolonger son contrat ?