Accès direct au contenu

Historique !

OL : Gomis réussit le miracle !

Dos au mur à la mi-temps, l'Olympique Lyonnais a réalisé une énorme seconde mi-temps, inscrivant six buts pour finalement arracher sa qualification en 8es de finale de la Ligue des champions (1-7). Bafetimbi Gomis entre dans l'histoire de la C1 avec son quadruplé.

Renversant ! On pensait avoir déjà tout vu avec l’OM, revenu de nulle part hier soir à Dortmund (victoire 3-2 après avoir été mené 2-0), ce n’était en fait qu’un petit amuse-bouche. L’OL nous a tout simplement offert un scénario encore plus rocambolesque ce mercredi soir sur la pelouse du Dinamo Zagreb (1-7). Mené 1-0 après quarante minutes de jeu alors que dans le même temps le Real menait 2-0 sur la pelouse de l’Ajax, l’OL devait inscrire la bagatelle de… six buts pour atteindre les 8es de finale de la Ligue des champions pour la neuvième fois consécutive. Les Lyonnais ont même fait mieux, ils en ont inscrit sept, dont six en deuxième période !

Un retour des vestiaires fracassant

On vous le disait à la mi-temps, rien n’est impossible. Mais à ce point-là, quand même, c’est historique. L’histoire de l’Olympique Lyonnais est décidément liée à celle de la Ligue des champions. Même au fond du trou, même avec un pied trois-quarts en Ligue Europa, cet OL-là a su se sublimer. Prendre les choses en main et ne pas s’affoler. C'est tout simple, à Zagreb ce soir, l'OL a enregistré la plus grosse victoire de son histoire en C1... Alors certes, ils pourront remercier le Real, qui a fait le métier à Amsterdam (victoire 3-0), l’ancien Monégasque Jarko Leko aussi, expulsé dès la 28e minute de jeu, mais Bafetimbi Gomis et les siens ont fait le plus dur dès le retour des vestiaires. Le message de Rémi Garde à la mi-temps (le coup de gueule ?) semble avoir eu un effet retentissant.

Gomis entre dans l'histoire

Le but de l’attaquant tricolore, comme Loïc Rémy hier soir pour l’OM, leur avait clairement redonné espoir juste avant la pause. Mais en inscrivant trois autres en l’espace de quatre minutes dès le retour des vestiaires, entre la 47e minute et la 51e minute (Gonalons 47e, Gomis 48e et 51e), l’OL s’est ouvert le chemin de la qualification. Derrière, le choix très offensif de Rémi Garde (entrée de Lisandro à la place de Lovren à la 54e minute) n’a fait que l’accentuer. L’Argentin a inscrit le cinquième but lyonnais (64e), avant que Bafetimbi Gomis n’offre la qualification à l'OL en marquant son… quatrième but de la soirée (70e). Il est seulement le septième joueur de l’histoire de la Ligue des champions à inscrire un quadruplé. Il est surtout ce soir le joueur à avoir inscrit le triplé le plus rapide de l’histoire de la LDC (en sept minutes). Jimmy Briand a enfin parachevé le succès (76e). Cet OL-là est décidément irrésistible. Que c’est bon !

Articles liés