Accès direct au contenu

Foot - Mercato - ASSE

Mercato - ASSE : Quand Caïazzo s’imagine avec Gomis, Stambouli et Wass

Bernard Caïazzo, ASSE

Alors que l’ASSE a composé avec les moyens du bord lors du mercato estival, plusieurs pistes comme Benjamin Stambouli ou encore Daniel Wess n’ont pu aboutir chez les Verts. Bernard Caïazzo, président du conseil de surveillance, évoque ces différents profils.

Comme Le 10 Sport vous l’avait révélé en exclusivité, l’ASSE s’était penchée sur le profil de Daniel Wass pour son mercato estival. Par ailleurs, les Verts auraient également pisté Benjamin Stambouli et Bafetimbi Gomis, qui se sont respectivement engagés avec Tottenham et Swansea au final. Interrogé dans les colonnes du Progrès, Bernard Caïazzo se justifie sur les difficultés de recrutement de l’ASSE, qui n’a pu recueillir que des prêts (Ricky Van Wolfswinkel, Kevin Théophile-Catherine) et une fin de contrat (Kevin Monnet Paquet) lors du mercato.

L’ASSE VICTIME DES CHARGES

« Nous avons un déficit structurel annuel de 10 millions. Nous utilisons le produit de nos ventes pour combler ce déficit. L’argent qui reste est utilisé pour le recrutement : 5 millions pour Tabanou, 3,5 pour Corgnet, 4,5 pour Erding. Le prêt de Guilavogui nous a coûté 1,3 million. Celui de Ricky nous coûte de l’argent. Il y a aussi eu les renouvellements de contrats : Perrin, Ruffier, etc… », explique le président du Conseil de surveillance de l’ASSE.

« JE SERAIS LE PLUS HEUREUX DU MONDE… »

Il poursuit : « Je serais le plus heureux du monde si nous avions pu enrôler Gomis, Stambouli, Wass. Nous ne sommes pas les seuls dans ce cas. Ce déficit est estimé à 15 millions à Lille et Bordeaux, 20 à Lyon, un peu plus encore à Marseille », assure Bernard Caïazzo, qui aurait donc rêve d’un autre mercato pour l’ASSE.

Articles liés