Accès direct au contenu

Tacle par derrière

Papin regle ses comptes avec Leclercq

En janvier 2008, Gervais Martel avait eu la "bonne idée" d'associer Jean-Pierre Papin avec Daniel Leclercq. Mais les deux hommes ne se sont jamais vraiment appréciés. Trois ans plus tard, JPP sort la serpe pour parler du "Druide"...

Ce fut un mariage forcé. Ce n'est donc pas surprenant que le couple n'ait pas duré. La faute à qui ? Selon les propos de Jean-Pierre Papin, la faute vient de Daniel Leclerq.
 
"Quand j'étais entraîneur, Leclercq, était soi-disant là pour me guider,
explique JPP. Premier constat : il ne m'a pas aidé du tout. Deuxième constat : il m'a mis des peaux de banane. Troisième constat : on est descendu. Je ne dis pas qu'aujourd'hui Leclercq est responsable de tout ce qui se passe à Lens, mais il doit avoir sa part de responsabilités. Avec moi en tout cas, il a agi dans son intérêt personnel, pas dans le mien".
 
Voilà qui explique peut-être la dégringolade du RC Lens aujourd'hui et la mise à l'écart de Jean-Guy Wallemme et Jacques Santini. Le "Druide" lui est toujours en poste. Sur L'Equipe, il a préféré ignorer les propos de son ancien collègue: "Je n'ai pas la volonté de réagir, annonce-t-il. Je suis passé à autre chose. C'est trop gros (...) Je ne suis pas au courant de l'équipe. Je n'influence personne au niveau des pros".
A lire aussi: Tony Parker brise le silence