Accès direct au contenu

Foot - OM

OM - Malaise : «Mandanda et Nkoulou, c’est bien gentil, mais il faut leur rentrer dedans»

Pour Manuel Amoros, les mauvaises performances de l’OM sont dues à un manque de solidarité, et désigne les cadres de l’équipe tels que Mandanda ou Nkoulou, responsables de ce constat.

Même si le match nul réalisé face à Bordeaux ce dimanche (0-0) éloigne un peu plus l’OM de la descente en Ligue 2, les joueurs olympiens éprouvent toujours les plus grandes difficultés dans le jeu. Si la formation olympienne ne manque pas de cadres et de joueurs expérimentés comme Steve Mandanda, Nicolas Nkoulou ou encore Lassana Diarra, ceux-ci ne semblent pas en mesure de transcender le reste de l’effectif. C’est ce que pense Manuel Amoros arrière droit de l’OM durant cinq saisons entre 1989 et 1996.

Une absence de joueurs-cadres ?

« J’ai l’impression que les joueurs sont dans la retenue, pas assez agressifs, pas suffisamment soudés. Je ne sens pas de cadres. Mandanda et Nkoulou, c’est bien gentil, mais il faut leur rentrer dedans », a déclaré Manuel Amoros dans les colonnes du journal La Provence. Reste à savoir si les dirigeants phocéens ont prévu de recruter des joueurs au profil de leader cet été. 

Articles liés