Accès direct au contenu

Concurrence pour Leroy Merlin

OM : Deschamps se met au bricolage

Didier Deschamps

Avec des moyens plus que limités, Didier Deschamps fait contre mauvaise fortune bon coeur. Mais acceptera-t-il de bricoler encore longtemps au sein du club marseillais ?

 « Alors Didier, content de ce mercato ? ». La question, un brin taquine, a forcément accouché d'une réponse ironique de la part du coach marseillais : « Ouais… Parfait ! (rires) Je suis comblé Monseigneur… Je n’attendais rien de particulier, vous connaissez la situation. On n'a pas de capacité d’investissement à l’heure actuelle, ce n'est pas aujourd’hui que vous allez le découvrir. Un type de joueur comme Lucho, aujourd’hui, est inaccessible pour nous… ». Officiellement, Didier Deschamps s'est rangé derrière la décision de Vincent Labrune sans sourciller : « Il y avait la volonté du joueur et la politique du club. Etant donné que c’est mon club, mon employeur, je ne me vois pas, en tant qu’entraîneur, aller à l’encontre de ses intérêts… »

Impuissant face à Lucho ?
Une réaction qui laisse planer de lourds sous-entendus. Car avec Didier Deschamps, il faut savoir lire entre les lignes et décrypter les non-dits. Comme il avait peu goûté le manque d'implication et d'enthousiasme de son président sur le dossier Marco Borriello (AS Rome, prêté à la Juventus), au début du mercato, DD n'a que modérément apprécié ce scénario de dernière minute concocté par Lucho, coproduit par Labrune et les dirigeants du FC Porto. « Malheureusement, dans ce genre de situation, l’entraîneur n’a pas son mot à dire », a feint de regretter l'Argentin. Didier Deschamps s'est-il réellement opposé à ce départ ? Sûrement, « mais ce n’est pas moi le décideur. Si vous trouvez un entraîneur content de perdre un joueur au mercato d'hiver, vous me le présentez, je serais ravi de faire sa connaissance. (…) Mais que voulez-vous que je vous dise ? ‘J’ai la tête dans le sac, c’est plus la peine qu’on joue !’ ».

À Marseille, Gilles Bertuzzi

Retrouvez l'intégralité cet article dans Le 10 Sport Hebdo, ce jeudi dans vos kiosques

Retrouvez Le 10 Sport jeudi dans vos kiosques