Accès direct au contenu

Jamais deux sans trois

OM : Anigo peut-il succéder à Deschamps ?

OM : Anigo peut-il succéder à Deschamps ?

Suite et fin de notre série sur l'avenir de José Anigo à l'Olympique de Marseille. Après avoir posé la question de savoir s'il était un bon entraîneur puis de savoir s'il pouvait réussir ailleurs qu'à l'OM, troisième et dernière question sur le directeur sportif du club phocéen : José Anigo peut-il succéder à Didier Deschamps ?

Comme lors de nos deux précédentes questions, Laurent Spinosi et Christophe Bouchet nous donnent leur avis.

Laurent Spinosi : « Moi je l’aurais bien vu revenir un jour au poste d’entraîneur à Marseille. Mais ce n’est que mon avis et cela ne regarde que moi. C’est compliqué, c’est sûr mais c’est compliqué partout, tu perds deux matchs on va te virer, c’est dur pour tout le monde. Marseille, il l’a fait et il l’a bien fait quand il y était. Peut-être qu’il n’en a pas envie mais, moi, j’aimerais le revoir là. Mais quand tu es directeur sportif, ce n’est pas simple d’être entraîneur dans le même club. Et puis il a tellement dit qu’il ne voulait plus être entraîneur à l’OM… Je ne suis pas au fond de sa pensée mais quand on en parle, on espère revivre ensemble ce que nous avons vécu en 2004. On est nostalgique mais nous ne sommes pas dépressifs. J’espère qu’il reviendra un jour au poste d’entraîneur et que je serai à ses côtés. J’espère que s’il prend une équipe un jour, il m’appellera pour dire « allez viens ! » »

Christophe Bouchet : « Je pense que l’OM ne le lâchera pas comme ça. L’OM aura besoin de lui, peut-être même comme entraîneur. Marseille est dans une situation qui n’est pas facile avec une concurrence économique très forte avec Lille, Lyon ou Paris. Il y a de grandes chances que la décennie qui s’ouvre soit moins bonne que celle qui vient de se terminer. À un moment ou à un autre, les gens auront besoin de sa vitalité. Je ne suis pas devin. Est-ce que c’est dans trois mois, ce qui m’étonnerait fortement, ou dans 7 ans ? Je ne peux pas le dire. Mais c’est toujours rassurant d’avoir quelqu’un comme lui à vos côtés pour basculer au poste d’entraîneur s’il le faut. En tout cas, il n’hésitera pas. Si c’est pour le bien de l’OM, il ira.. Quand je lui ai proposé de prendre le poste d’entraîneur en 2004, il a dit oui avant de discuter de toute autre chose. Il ne m’a rien demandé en contrepartie. Reprendre le poste d’entraîneur à l’OM sera compliqué mais il a fait preuve d’un talent professionnel et politique qui force le respect depuis quelques années. Peu de gens le voyaient faire une telle carrière et sa réussite à Marseille est magnifique. Il a renforcé son bagage technique, administratif, politique… »