Accès direct au contenu

Foot - ASSE

ASSE : Les 5 raisons qui prouvent que les Verts ne doivent pas aller en Ligue des Champions

L’ASSE est à trois points du podium et de Lille. Les Verts peuvent viser la troisième place, synonyme de tour préliminaire de la Ligue des Champions. Mais c’est encore trop tôt pour les Verts. 

Tout le peuple vert ne rêve que de ça, retrouver la plus prestigieuse des compétitions européennes la saison prochaine. Actuellement quatrième de Ligue 1, l’ASSE peut clairement viser la troisième place en fin de saison. Les Verts, après 21 journées, ne pointent qu’à trois longueurs du LOSC. La dynamique est en leur faveur. Seulement, disputer la Ligue des Champions la saison prochaine ne serait pas forcément une bonne idée pour l’ASSE de Christophe Galtier. Loin de là. Explications.

ASSE : Les 5 raisons qui prouvent que Galtier est le meilleur entraîneur de Ligue 1 !

L’ASSE N’A PAS DE JOUEURS DE NIVEAU INTERNATIONAL

Depuis l’arrivée de Christophe Galtier à la tête de l’ASSE, Saint-Etienne progresse. 17ème place de Ligue 1 en 2009-2010, puis 10ème place en 2010-2011, puis 7ème place en 2011-2012, et enfin 5ème la saison dernière. Le club progresse. Incontestablement. Seulement, Christophe Galtier dispose avant tout d’un groupe homogène. Quel joueur a le niveau international à l’ASSE ? Aucun actuellement. Quel intérêt de disputer une Coupe d’Europe pour faire de la figuration ?

L’ASSE N’A PAS LE BUDGET

Saint-Etienne a un budget de 50M d’euros cette saison. Celui de la saison prochaine sera équivalent. Il ne laisse pas une grande marge de manœuvre aux Verts. L’ASSE a perdu Pierre-Emerick Aubameyang et Josuha Guilavogui l’été dernier, elle va sans doute perdre Kurt Zouma prochainement. Malgré cela, pas de folies lors du mercato. L’effectif ne sera pas considérablement amélioré la saison prochaine. L’ASSE doit construire tranquillement, sans « s'enflammer » et se mettre en danger financièrement. La Ligue des champions pousse souvent à ces excès.

L’ASSE N’A PAS FAIT LE POIDS EN LIGUE EUROPA

Cette saison, les Verts étaient qualifiés pour les barrages de la Ligue Europa. Ils ont été éliminés sans gloire par les modestes danois d’Esbjerg. Preuve que si les Stéphanois progressent, ils ont encore plusieurs marches à franchir avant d’exister à l’échelle européenne. Pour l’ASSE, se qualifier directement pour la Ligue Europa cette saison, emmagasiner de l’expérience dans la « petite » coupe d’Europe la saison prochaine serait déjà une très bonne idée. Il ne faut pas brûler les étapes. 

CERTAINS CLUBS FRANÇAIS SE SONT BRÛLÉS LES AILES

Ces dernières années, plusieurs « petits » clubs français ont disputé la plus prestigieuse des compétitions européennes. Ils se sont cassé les dents. Au départ, c’était un rêve, une fabuleuse aventure. À l’arrivée, la Ligue des Champions a fait plus de mal que de bien à Auxerre et Montpellier. L’AJA végète actuellement en Ligue 2 et le MHSC se bat pour son maintien.

LE CLUB N’EST TOUT SIMPLEMENT PAS PRÊT

L’ASSE a trouvé une certaine stabilité ces dernières années. Une stabilité qui lui faisait clairement défaut au cours des années 2000. Mais l’ASSE est encore en construction. Le stade n’est pas terminé, les recettes liées au marketing ne sont pas encore optimisées, l’ASSE n’est tout simplement pas prête. « L’objectif, c’est d’installer le club dans le Top 5 à partir de 2014, d’en faire un club européen. Un club européen, ce n’est pas un club qui joue parfois l’Europe. C’est comment il est organisé au niveau de son marketing, de sa formation, du nombre de jeunes recrutés à l’étranger, de ses sponsors, des retombées internationales. Aujourd’hui, on n’est même pas à la moitié du chemin » , expliquait au 10 Sport le président du conseil de surveillance de l’ASSE, Bernard Caïazzo, en mai dernier. Saint-Etienne a encore du travail. Mais le potentiel est là. La C1, c’est pour bientôt. Patience.

Articles liés