Accès direct au contenu

Gameiro n’a pas de prix

Fery Gameiro nest pas intransferable

le10sport

Lorient aurait fixé le prix de vente de Kevin Gameiro à 10 millions d'euros. Faux rétorque le président de Lorient, Loïc Féry, qui espère prolonger le contrat de son attaquant.

« Sa valeur ? C’est au moins 10 millions d’euros », aurait déclaré Christian Gourcuff à RMC le 25 décembre. Le président de Lorient, Loïc Féry, s’était étonné de lire un chiffre balancé par son entraîneur. Car la position du club est limpide : Lorient n’est pas vendeur, donc n’a pas à fixer de prix. Renseignement pris auprès de son entraîneur, Féry clarifie les propos de Gourcuff : « Il n’a pas parlé de prix, ce sont des propos sortis du contexte. Il a simplement dit que tout international valait un prix à huit chiffres, d’où l’interprétation faite à 10 millions. »

« Gameiro n’est pas intransférable »

La priorité des Merlus : prolonger le contrat de Kevin Gameiro, coté à 8,5 millions d'euros à l'ARGUS du 10, qui arrive à échéance en juin 2012. « Nous pouvons offrir à Gameiro un contrat aussi compétitif que les autres clubs hormis ceux de Premier League. » Mais bien que jeune président, Loïc Féry connaît les réalités du marché : « Dans le football moderne, personne n’est intransférable. Un départ peut être envisagé s’il se réalise dans de bonnes conditions, avec une belle offre et avec le temps pour le club de se retourner. » 

Féry ne craint pas la clause de stabilité

Même le temps qui jouerait contre Lorient dans ce dossier n’inquiète pas Féry. « Déjà, l’idée d’aller au bout des contrats des joueurs ne me dérange pas. Je n’ai aucune crainte concernant la clause de stabilité. Si vous regardez les jurisprudences, elles ne concernent que des joueurs de troisième zone, pas des internationaux. »