Accès direct au contenu

Foot - Équipe de France

Équipe de France - Nasri : « J’ai joué l’action 200 fois dans ma tête »

Battue 2-0 en Ukraine, l’équipe de France voit ses chances de qualification pour le Mondial s'atténuer. Pourtant à 1-0, Sami Nasri avait la balle de l’égalisation au bout du pied…

Avec un handicap de deux buts, le match retour de mardi prochain s’annonce déjà très délicat face à l’Ukraine. L’exploit est attendu du côté du stade de France. Ce futur match aurait pu être tout autre si Samir Nasri avait concrétisé son occasion après l’ouverture du score ukrainienne. Le milieu de terrain de Manchester City ne veut pourtant pas s’avouer vaincu maintenant.

« TOUT PEUT ARRIVER »

« Il reste 90 minutes. C’est un match retour à domicile, dans d’autres conditions, avec un esprit de revanche et de conquête. Le talent, on l’a. Il faut être déterminé à renverser la vapeur et y croire. Si on y croit, avec une bonne entame de match où on marque dès le départ, tout peut arriver », a expliqué Samir Nasri au micro de RMC.

« EN ESPÉRANT QUE J’EN AI UNE AUTRE MARDI »

« J’appelle Olivier (Giroud, ndlr) qui me la met bien. Quand je lève la tête, je vois que le gardien me laisse le côté ouvert. Je me dis qu’en fermant le pied, j’ai l’angle pour moi. Quand je baisse la tête pour tirer, il m’a attendu, il est resté. Ne vous inquiétez pas, j’ai joué l’action 200 fois dans ma tête. Je me dis : « Est-ce que je la pique ou pas ' » Mais si je la pique et qu’il reste planté, ça devient ridicule. J’ai essayé de frapper, il m’a attendu, voilà… En espérant que j’en ai une autre mardi et que cette fois elle aille au fond. »

Articles liés