Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : L’ancien patron de Ferrari interpelle Leclerc et Vettel !

Ancien grand patron de Ferrari, Luca Di Montezemolo lâche ses conseils à Ferrari pour renouer avec le succès. Et cela passe par la nécessité d’imposer une hiérarchie à ses pilotes.

Depuis 2007 et le sacre de Kimi Räikkönen, Ferrari court toujours derrière un titre. Championne du monde des constructeurs en 2008, la Scuderia attend donc de remporter un trophée depuis plus de dix ans. Une éternité pour une écurie légendaire qui a dominé la Formule 1 pendant de nombreuses années. Et pourtant, avec Charles Leclerc et Sebastian Vettel, Ferrari semblait pouvoir compter sur un duo capable de lutter pour le titre. Mais c’est bien là le problème. Luca Di Montezemolo, ancien grand patron de la marque au cheval cabré, estime qu’il faut imposer une hiérarchie et rappelle que les grandes heures de la Scuderia sont marquées par les sacres de Michael Schumacher, mais également par les coéquipiers du septuple Champion du monde, tous capables de ramener des gros points à Ferrari en vue du titre constructeurs, sans toutefois perturber l’hégémonie de l’Allemand. D’Eddie Irvine à Rubens Barichello en passant par Felipe Massa, tous ont apporté leur pierre à l’édifice pour Ferrari dans la peau d’un pilote du numéro 2. Ce qui manque cruellement aujourd’hui comme le souligne Luca Di Montezemolo.

«Devoir gérer Leclerc et Vettel, c’est le problème de Ferrari»

« Je parie toujours sur un pilote pour gagner le titre et l’autre pour ramener des points pour le championnat des Constructeurs. Vous vous souvenez d’Irvine, de Barrichello, de Massa ? Rappelez-vous que tous ont perdu un titre avec Ferrari, surtout Irvine, un bon pilote, mais pas de la trempe d’un champion lorsqu’il perdit le sacre au Grand Prix du Japon [1999, ndlr.] face à Hakkinen. Barrichello nous était très important lorsqu’il a gagné le Grand Prix d’Allemagne [2000, ndlr.]. Ils ont tous été très importants en tant que pilotes n°2 pour aider ‘Schumi’ à gagner le titre et Ferrari le sacre des Constructeurs. C’est le problème de l’équipe aujourd’hui, devoir gérer deux pilotes de la trempe de Vettel et Leclerc. Charles est jeune et très rapide. Il a surpris tout le monde. Personne ne pensait qu’il serait si vite pour sa première année avec Ferrari. Mais il parle parfois trop à la radio. Il est très bon, mais devrait parfois faire plus attention. Avec le temps, il va mûrir », confie-t-il au micro de Radio Rai, dans des propos rapportés par F1i.

Articles liés