Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Ferrari monte au créneau après l’accrochage entre Leclerc et Vettel

Ce dimanche, aucune Ferrari n’a terminé le Grand Prix du Brésil à cause d’un accrochage entre Sebastian Vettel et Charles Leclerc. De quoi faire réagir Mattia Binotto, patron de la Scuderia.

Ferrari vit une année noire. Bien que Charles Leclerc ait permis à la Scuderia de connaître quelques éclaircies, l’écurie va vite devoir passer à autre chose. Et ce n’est pas le Grand Prix du Brésil ce dimanche qui va l’aider. En effet, aucune des deux monoplaces n’a terminé la course et pour cause. En effet, Sebastian Vettel et Charles Leclerc se sont accrochés, les obligeant à abandonner. De ternir un peu plus l’image de Ferrari cette saison. Et après le Grand Prix, Mattia Binotto a tenu à sortir du silence.

« Nous payons en tant qu’équipe et via notre image »

« Les deux pilotes doivent réaliser qu’ils ont endommagé l’équipe. Je ne veux pas juger maintenant qui a fait l’erreur, mais il est nécessaire de leur donner un signal fort sur le fait que certaines choses ne peuvent pas se produire. Nous payons en tant qu’équipe et via notre image. Avec tout le travail que nous faisons, ce n’est pas bien. Ils doivent comprendre qu’ils ont tous les deux une part de responsabilité. Nous avons été critiqués par le passé pour avoir trop interféré dans la bataille, mais se battre librement ne veut pas dire faire des choses stupides, surtout cela. Nous avons parlé après Monza, et de mon point de vue, les pilotes avaient une bonne relation après ça. Mais la course ici n’a certainement pas aidé à ce sujet », a notamment assuré Binotto, patron de Ferrari, dans des propos rapportés par NextGen Auto.

Articles liés