Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Doria en remet une couche sur son retour à l’OM !

Doria, OM

Prêté à Sao Paulo, Doria n’a pas vraiment son retour à l’OM en tête. Bien au contraire… Le défenseur brésilien espère même que l’aventure brésilienne durera plus longtemps que prévu.

« Je veux montrer que je peux rester plus longtemps au club. J'ai hâte de porter ce maillot et je suis impatient de travailler avec mes nouveaux coéquipiers. Je veux aider l'équipe à atteindre ses objectifs dans les trois compétitions qui nous attendent. » Déjà évasif sur son retour à l’OM à l’issue de son prêt (avec option d’achat), Doria en a remis une couche dans des propos rapportés par Fox Sports.

LE MESSAGE FORT DE DORIA

Prêté jusqu’au 30 juin, Doria a clairement laissé entendre qu’il aimerait que son prêt soit prolongé jusqu'en décembre pour continuer avec Sao Paulo, en cas de bon parcours en Copa Libertadores : « Nous avons trois compétitions à disputer et toutes sont importantes. L'objectif du club est la Libertadores, c'est aussi le mien. Si nous arrivons en finale, tous les joueurs vont vouloir y participer. Ce serait une déception pour moi de participer à une campagne brillante et de ne pas jouer la finale. Mais je préfère me concentrer match après match. Notre objectif est le match face à Santos. »

DORIA NE VEUT PAS ÊTRE « GROSSIER »

Interrogé sur son passage à l’OM durant sa présentation officielle lundi, Doria livrait ses vérités sur Marcelo Bielsa : « Quand je suis arrivé, on m'a dit que c'était le président qui m'avait recruté sans avoir consulté Marcelo Bielsa. Je pense qu'il était en colère à cause de cela et il a voulu montrer qu'il n'avait pas besoin de moi. Il m'a juste dit que je devais travailler. Ce sont ses assistants qui parlaient avec moi. Ce qui s’est passé là-bas, c’est un problème extra sportif entre l’entraîneur et le président. Moi, j’étais bien, je m’entraînais bien, je m’adaptais tranquillement, je progressais en français. Ce sont les choix du coach, en tant que professionnel, j’ai obéi ».

Articles liés