Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Zubizarreta est prévenu pour ce crack marseillais !

Ancien coach de la réserve de l’OM, David Le Frapper admet qu’Isaac Lihadji, jeune attaquant olympien, pourrait intéresser des clubs prestigieux.

De retour à Marseille après la troisième place de l’équipe de France lors du Mondial U17, Isaac Lihadji fait traîner les choses pour son avenir. L’Équipe expliquait récemment que le jeune buteur de l’OM n’aurait pas encore trouvé un terrain d'entente avec Andoni Zubizarreta, pour son premier contrat professionnel. Malgré la confiance affichée par le directeur sportif de l'OM, les deux parties n'arriveraient toujours pas à se mettre d'accord. Interrogé par Le Phocéen, David Le Frapper, ex-entraîneur de l'équipe réserve, explique que Lihadji devrait attiser la convoitise de grosses écuries.

« Avec le potentiel qu'il a, il intéresse forcément les clubs très huppés »

« Il a fait une coupe du Monde intéressante (moins de 17 ans), j'ai regardé ses matchs, il a été plutôt intéressant, donc ça ouvre des portes à d'autres propositions. Avec le potentiel qu'il a, il intéresse forcément les clubs très huppés. Si le club se met à la hauteur de son projet, oui il sera en mesure d'avoir du temps de jeu. Pour moi on a perdu du temps, il aurait dû jouer déjà depuis un moment en National 2. L'an dernier cela aurait été beaucoup plus intéressant pour lui de jouer avec moi (Ndlr : en réserve, plutôt qu'avec les U17). Même s'il fait de bons matchs en U17 et en EDF, il joue quand même contre des petits. Il faut qu'il joue contre des seniors, il faut qu'il joue en National 2 pour se frotter à des hommes, à des joueurs d'expérience. Cela reste un jeune joueur avec tout ce que ça comporte, la blessure, l'impact moral. Aujourd'hui il faut lui faire grimper les étapes petit à petit, ça passe pour moi par quelques matchs en National 2 pour qu'il s'aguerrisse, qu'il prenne confiance. On sait qu'il a un potentiel, mais il faut qu'il soit capable de le démontrer sur le terrain », estime David Le Frapper.

Articles liés