Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : «Un retour des Ultras au Parc des Princes ? Je pense que c'est possible»

Beaucoup de supporteurs dénigrent le manque d’ambiance dans l’enceinte du Parc des Princes depuis l’interdiction des Ultras. Un journaliste proche du dossier le conçoit et laisse la porte ouverte à leur retour. 

Depuis l’arrivée de QSI à la tête du Paris Saint-Germain, les Ultras ont été dissouts des travers du Parc des Princes. Les dirigeants qataris souhaitaient ne plus connaitre les affaires de bagarres entre supporteurs. La manière choisie reste souvent critiquée. Le journaliste Laurent Perrin, proche du club du PSG, a déclaré croire en un retour des Ultras : « Je pense que c'est possible ».

« Les dirigeants sont tièdes sur ce dossier »

Dans la suite de ses propos émis sur le chat du Parisien, Perrin a expliqué que le dossier des groupes de supporteurs figuraient sur le bureau de Nasser Al-Khelaïfi : « Les dirigeants sont tièdes sur ce dossier et ne savent pas comment s'y prendre. Mais pour moi, il n'y a rien de compliqué. On autorise la création d'associations et on maintient (en partie) le règlement disciplinaire à l'intérieur du Parc. Celui qui se comporte mal sera interdit de stade. Ne seront admis que ceux qui viennent faire du bruit et encourager leur équipe. À chacun de prendre ses responsabilités. On dit aux supporteurs : vous voulez le retour des associations ? Engagez-vous à respecter certaines règles. Utopique ? ».

« Classes populaires écartées : bienvenue au PSG »

Lors du match entre Saint-Étienne et le PSG le 31 janvier dernier, les Ultras des Verts avaient tenu à soutenir leurs compères parisiens en dressant des banderoles que les gestionnaires du club de la capitale n’avaient pas appréciés. Ainsi, on pouvait lire : « Argent sale accepté, libertés bafouées, classes populaires écartées : bienvenue au PSG », « Le temps d’un match pour leur montrer que notre passion est plus forte que leur répression » ou alors « 2 minutes pour montrer aux Qataris ce qu’ils ont fait à Paris ». Le sujet n’a pas fini de faire parler…

Articles liés