Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Pourquoi Pastore n’a pas réussi à s’imposer

Javier Pastore n’y arrive pas. L’international argentin est de moins en moins utilisé par Laurent Blanc au PSG. Le milieu offensif pourrait quitter le PSG cet été sur un échec…

Javier Pastore, c’était la première « grande » recrue des Qataris. En 2011, le PSG débourse 42M pour enrôler le meneur de jeu de Palerme. Pastore, inconstant, réalise toutefois une bonne première saison au PSG, où il inscrit notamment 13 buts en Ligue 1 en 33 matchs. Sur des éclairs, sur son talent, l’international argentin parvient à tirer le PSG vers le haut. Mais ça, c’était avant. Depuis, Pastore joue de moins en moins. Pastore est de moins en moins décisif. Son départ l’été prochain du PSG paraît inéluctable.

Mercato - PSG : Pourquoi Nasser Al-Khelaïfi joue gros lors du prochain mercato

UN DÉPART INÉLUCTABLE CET ÉTÉ…

L’AS Rome suit la situation du milieu de terrain argentin de près. Selon le média italien Panorama , Javier Pastore aurait d’ores et déjà trouvé un accord avec Walter Sabatini, son ancien directeur sportif à Palerme, aujourd’hui à l’AS Rome. Sous contrat jusqu’en juin 2016, Pastore traverse une saison très difficile avec le PSG. Plus la saison avance, moins il joue. L’Argentin n’a joué que 41 minutes en Ligue 1 depuis un mois, il a été titularisé à 11 reprises en Ligue 1 cette saison (21 matchs joués en tout). En 21 matchs de championnat, il n’a marqué qu’un but et n’a pas fait la moindre passe décisive, lui le meneur de jeu, lui le joueur pourtant si habile techniquement. Des statistiques accablantes.

PASTORE N’A JAMAIS RÉUSSI À SE LIBÉRER

Techniquement, Pastore est capable d’inspirations géniales. Mais elles se comptent sur les doigts d’une main ces dernières semaines. L’Argentin n’arrive pas à se libérer au PSG. Irrégulier, Pastore n’a jamais réussi à se faire une place au milieu de toutes les stars parisiennes. Baladé dans l’entrejeu, ailier gauche, Pastore n’a jamais vraiment joué à son poste de prédilection cette saison au PSG, meneur de jeu. Dans le système actuel de Laurent Blanc, Pastore ne se sent pas à l’aise. Mais ce n’est pas une excuse. Pastore aurait pu montrer davantage de qualités, de volonté aussi, à un poste qui n’est pas forcément le sien, à l’instar d’Edinson Cavani, exilé ailier droit pour les besoins du collectif.

PASTORE N’A PAS MONTRÉ ASSEZ DE VOLONTÉ

En attaque, personne ne s’imposait vraiment au poste d’ailier gauche à Paris cette saison. Pastore aurait pu saisir sa chance. Mais aujourd’hui, Lucas et Lavezzi sont incontestablement devant lui dans la hiérarchie. Ils sont plus impliqués aussi dans le projet parisien. Il est peu probable que la tendance s’inverse avant la fin de la saison. Pastore, qui a pourtant toujours eu le soutien de Laurent Blanc, le technicien a tenté à plusieurs reprises de le relancer, et de Nasser Al-Khelaïfi, semble être arrivé à la fin de son aventure parisienne. Le PSG a de grosses ambitions européennes et souhaite encore se renforcer cet été. Paris ne devrait pas se bousculer pour conserver un joueur qui n’est pas arrivé à s’imposer depuis trois ans...

Articles liés