Accès direct au contenu

Les égos en silence

PSG Menez se moque des autres

Auteur d'une prestation remarquée avec l'équipe de France face à la Bosnie, Jérémy Ménez est aussi l'auteur d'un bon début de saison avec le PSG. Peut-être parce qu'il sait se concentrer.

Sept dribles réussis (sur huit tentés), c’est un record en équipe de France depuis la prise de fonction de Laurent Blanc. Ce record est l’œuvre de Jérémy Ménez. Preuve supplémentaire de la bonne prestation de l’attaquant parisien face à la Bosnie (1-1). Si les sifflets ont parfois accompagné ses premières prestations au Parc des Princes, Ménez peut aussi se targuer d’un bon début de saison avec le PSG.
PSG : Ménez aime tout le monde
Pourtant à Paris, une guerre des égos avait été annoncée. Une bataille où l’on aurait trouvé Nenê, Javier Pastore et donc Jérémy Ménez. Mais l’ancien Romain aime tout le monde et le dit avec force dans 100 % PSG : « Contrairement aux rumeurs, on s’entend super bien ! En même temps, on s’en fout carrément de ce genre de commentaires. D’ailleurs, on le démontre sur le terrain. On se marchait parfois sur les pieds au début mais plus le temps passe, plus ça fonctionne entre nous. Je connaissais déjà un peu Javier Pastore à travers nos confrontations en Italie. Avec Kevin Gameiro, on se fréquente depuis quelques temps en sélection. Quant à Nenê, on a joué ensemble à Monaco. Bref, il n’y a aucune jalousie entre nous et il n’y en aura pas. »

Ça joue bien, ça gagne, ça s’entend bien, ça annonce du lourd au mercato hivernal… Le PSG se régale en ce début de saison.