Foot - OM
Altercations, insultes, Thauvin, Payet, Gignac… Les vérités de…

Alors que les prises de bec se multiplient du côté de l’OM depuis le début de la saison, le capitaine phocéen, Steve Mandanda, a tenu à calmer le jeu. Le portier aurait déjà connu pire dans le vestiaire marseillais.

Lors de la 24e journée de Ligue 1, Dimitri Payet et Florian Thauvin s’insultaient sur la pelouse du Stade Rennais (1-1). Quelques semaines après la brouille entre Brice Dja Djédjé et André-Pierre Gignac… Des faits qui illustrent parfaitement la pression des Phocéens, au coude à coude avec le PSG et l’OL dans la course au titre. Pour le capitaine marseillais, Steve Mandanda, ces altercations ne sont pas alarmantes. Le joueur formé au Havre aurait d’ailleurs déjà connu pire que ça…

« J’AI VÉCU DANS DES GROUPES OÙ IL Y AVAIT PLUS D’EMBROUILLES »

« Cette saison, Gignac et Dja Djédjé ont eu une vive altercation. Thauvin a insulté Payet. Le vestiaire est il divisé ' Dédé et Brice sont deux grands garçons. Je leur ai demandé de passer à autre chose. Dans un groupe, il y a des affinités. Des prises de bec, c’est normal. On a fait tout un cirque pour les mots échangés par Flo et Dimitri, mais ce n’est pas un problème. On se dit les choses en face et on oublie. À l’OM, j’ai vécu dans des groupes où il y avait beaucoup plus d’embrouilles », a-t-il confié au cours d’un entretien accordé au Journal du Dimanche.

« CET ÉPISODE N’A PAS DÉPASSÉ LES LIMITES »

Des altercations devenues quasi-courantes qui ne choquent pas vraiment l’entraîneur phocéen, Marcelo Bielsa. « Je n’ai pas parlé avec eux, pour moi, ce sont des choses qui arrivent. Quand je parlais de mes arguments pour que les entraînements soient à huis clos, c’était en rapport avec ce type d’épisode. Ces épisodes génèrent beaucoup de choses dans les médias, c’est pour ça qu’on préfère travailler de manière intime. Les relations ont des limites. Cet épisode n’a pas dépassé les limites, cela n’a pas généré de problème sur le long terme ou de rancœur pour le futur. C’est normal, c’est désirable, l'excès de caractère est très présent quand les joueurs sont au coeur du jeu », déclarait le tacticien argentin suite au clash entre Dimitri Payet et Florian Thauvin.

Articles liés