Accès direct au contenu

Foot - OL

OM/OL : Bielsa, paranoïa… La nouvelle sortie de Jean-Michel Aulas sur Vincent Labrune !

Alors que les relations entre Labrune et Aulas semblent plus tendues que jamais, le président de l’OL s’est confié sur sa relation avec son homologue de l’OM.

Les relations entre Vincent Labrune, président de l’Olympique de Marseille et Jean-Michel Aulas, président de l’Olympique Lyonnais, sont de pire en pire. Les deux hommes multiplient les sorties l’un sur l’autre, et chaque occasion est bonne pour chambrer, voire plus, son homologue. Et dans les colonnes de L’Équipe, le patron de l’OL est revenu sur ses relations houleuses avec le président marseillais.

« On a un rapport complexe tous les deux »

« On a un rapport complexe tous les deux. Vincent est devenu non pas une cible, mais un élément de réplique quand il a commencé à dire des choses méchantes sur ce que je faisais, à ne pas avoir le respect de la performance. Mais le jour où il a dépassé les limites, c'est quand il a envoyé à la commission de discipline un rapport sur ce qui aurait pu laisser penser que le club était avantagé par les arbitres, et que le président de la FFF choisissait les arbitres de Lyon, car je suis son ami. (Fin mars 2015, Labrune envoie à la FFF un document de plusieurs pages compilant toutes les déclarations du président de l'OL envers les arbitres durant les seize dernières années) ».

« C'est incrusté en lui, de la paranoïa totale »

« Il y a des choses que je ne peux pas accepter. Après, moi, je fais tout pour qu'il se sente à l'aise et en confiance, comme quand je l'invite à boire un verre sur mon bateau ou que je lui envoie des messages pour lui dire qu'il a fait une gestion de crise excellente après le départ de Bielsa. Ce qu'il fait à Marseille est très difficile, mais il se sent toujours persécuté et il croit que la réussite de Lyon est due à des choses pas honnêtes. C'est incrusté en lui, de la paranoïa totale », ajoute-t-il.

Articles liés