Accès direct au contenu

Foot - Ligue 1

OL - Benzia : « On met la faute sur les jeunes, mais… »

Figure de proue d'une jeunesse lyonnaise qui peine à s'imposer en Ligue 1, Yassine Benzia s’est exprimé au micro de Canal + pour pointer du doigt les divisions au sein du vestiaire lyonnais et revenir sur ses écarts disciplinaires.

Considéré comme l’un des jeunes joueurs les plus prometteurs de l’Olympique Lyonnais, Yassine Benzia (19 ans) peine à s’imposer aux yeux de son entraîneur Rémi Garde. Sanctionné et écarté du groupe pour des raisons disciplinaires, il est le symbole d’une jeunesse lyonnaise qui ne parvient pas à franchir un cap. Ce samedi, l’international tricolore des Espoirs s’est exprimé au micro de Canal + pour évoquer les difficultés actuelles de l’OL et ne s’est pas privé pour égratigner le vestiaire lyonnais.

« IL Y A UN MANQUE DE DIALOGUE »

« La double défaite face à la Real Sociedad a fait très mal, on avait mis tellement d’énergie dans ces matches. Mais le niveau de l’OL n’est pas celui que l’on a vu lors des derniers matches. C’est un niveau que l’on ne devrait jamais montrer, a-t-il lancé. On met la faute sur les jeunes, mais pour moi c’est tout le monde qui est fautif. Il y a un manque de dialogue entre les anciens et les jeunes. On doit tous tirer dans le même sens plutôt que chacun reste dans son coin. C’est ça qui fait que le vestiaire est un peu séparé. Les jeunes ont besoin des anciens, et les anciens ont besoin des jeunes, ça doit aller dans les deux sens. Si tout le monde comprend ça, on pourra faire de très belles choses. »

« J’AI FAIT QUELQUES PETITES ERREURS »

Une déclaration forte vouée à réveiller le vestiaire lyonnais, suivie d’un mea culpa après la sanction que lui a infligé Rémi Garde. « Oui j’ai été sanctionné. On m’a reproché des petites erreurs professionnelles. C’est vrai, je l’assume j’ai fait quelques petites erreurs dans le groupe (…) Je suis quelqu’un de sensible et on me met une image de voyou. On colle mon jeu à ma personne et ça m’énerve. Sur le terrain, on voit comme une forme de nonchalance, mais c’est ce qui fait ma force. Je vais tout faire, notamment dans le travail au quotidien pour pouvoir répondre aux attentes et être plus décisif. J’ai tout à prouver, car je n’ai encore rien montré en Ligue 1. »

Articles liés