Foot - Equipe de France
De nouvelles révélations sur les attentats au Stade de France

Ce dimanche, le quotidien L’Equipe revient sur les attentats autour du Stade de France en marge de France-Allemagne.

Il s’agit malheureusement d’une date que le peuple français n’oubliera jamais. Vendredi 13 novembre, une vague d’attentats a frappé la capitale française, mais également le Stade de France à Saint-Denis. Alors que le Wall Street Journal a assuré samedi qu’un kamikaze a tenté de rentrer dans le stade muni d’un billet, L’Equipe avance une autre tendance.

Ils ne possédaient pas de billet...

Selon le quotidien, « à 21 h 05 donc, le premier criminel tente sa chance dans le secteur Est, le second dans le secteur Nord. Ils veulent rentrer. À deux reprises, l'un et l'autre se voient refuser poliment mais fermement par l'agent de sécurité l'accès au stade : ils ne possèdent pas de billet d'entrée ». L’Equipe explique alors l’objectif du « plan B » des trois kamikazes…

« Objectif : provoquer la panique dans les tribunes »

« Refoulés, les deux kamikazes vont se faire sauter à trois minutes d'intervalle. Le premier à proximité de la brasserie Events et de la porte D, le second à côté d'un restaurant Quick et de la porte J du SDF. Objectif de ce plan B : provoquer la panique dans les tribunes, inciter les spectateurs à sortir, notamment vers le RER B, à proximité du McDonald's, là où les attendait sans doute leur complice, qui a actionné son dispositif à la mi-temps », précise le quotidien ce dimanche.

Articles liés