Accès direct au contenu

Foot - Manchester City

Manchester City : Pellegrini tacle Mourinho et ironise sur Chelsea !

Manuel Pellegrini, Manchester City

La guerre médiatique entre José Mourinho et Manuel Pellegrini a pris une nouvelle tournure cette semaine, et le manager chilien ne compte pas se laisser faire...

L’avant-match entre Chelsea et Manchester City la semaine dernière avait déjà donné lieu à une première passe d’armes entre les entraîneurs José Mourinho et Manuel Pellegrini. Mais après la victoire (0-1) de son équipe à Manchester lundi dernier, le manager portugais en a rajouté une couche en conférence de presse, jouant à fond le rôle d’outsider face aux Citizens et Arsenal, allant jusqu’à qualifier son club de « petit cheval ». Une sortie médiatique qui a fait réagir Manuel Pellegrini.

« UN PETIT CHEVAL PEUT-ÊTRE, MAIS UN TRÈS RICHE PETIT CHEVAL ALORS ! »

« Peut-être qu’il pense que son équipe est un petit cheval. C’est peut-être un petit cheval, mais alors c’est un très riche petit cheval. Chelsea est l’équipe qui a dépensé le plus d’argent ces 10 dernières années. C’est l’équipe qui a dépensé le plus d’argent cette année, et l’équipe qui a dépensé le plus lors du mercato d’hiver. Donc petit peut-être, mais riche. Je pense que Mourinho est favori. Il pense que s'il gagne le mérite sera pour lui. Mais s'il perd, il ne sera pas responsable. C'est sa façon de faire. Chacun est libre de faire comme il l'entend pour le bien de son équipe », a déclaré l’entraîneur mancunien en conférence de presse.

MOURINHO : « CITY ET ARSENAL SONT FAVORIS »

Pour rappel, José avait gentiment mis la pression à ses deux concurrents aujourd’hui en conférence de presse.« On est toujours troisièmes. City est devant nous. Arsenal est devant nous. Nous sommes outsiders. Nous jouons notre propre championnat, pour essayer et progresser, contre nous-mêmes. Mais nous ne sommes pas une équipe comme celle de City, où les joueurs sont dans les meilleurs moments de leur carrière, travaillant tous ensemble depuis assez longtemps, avec un manager qui arrive et une équipe déjà prête pour lui. Ou une équipe comme Arsenal, le plus grand exemple de manager travaillant avec des joueurs années après années, avec des gars depuis leur plus jeune âge », a-t-il déclaré.

Articles liés