Accès direct au contenu

Tennis

Tennis : Rafael Nadal justifie son forfait lors des quarts du Masters 1000 de Paris-Bercy !

Rafael Nadal est revenu sur sa décision de jeter l'éponge avant les quarts de finale de Paris-Bercy.

Rafael Nadal ne pouvait plus repousser l'échéance. Gêné par son genou droit après son huitième de finale face à Pablo Cuevas sur ce Masters 1000 de Paris-Bercy, l'Espagnol a dû déclarer forfait ce vendredi pour laisser Filip Krajinovic filer vers le dernier carré. Présent en conférence, relayée par L'Équipe, le N°1 mondial justifie ce choix.

« Ce n'est pas une bonne idée de continuer à essayer »

« La situation est difficile. Vu comment je me sens aujourd'hui (vendredi), je ne me vois pas jouer trois matches de plus ici. J'étais venu pour essayer de gagner le tournoi, donc si je vois que je n'ai aucune chance, ce n'est pas une bonne idée de continuer à essayer. Est-ce que j'aurais dû arrêter de jouer avant la fin de mon huitième de finale jeudi ? Effectivement, la douleur était forte, mais ce n'était pas le moment de déclarer forfait, je n'aime pas m'arrêter au milieu d'un match. J'ai eu un traitement hier soir pour essayer de jouer aujourd'hui. Malheureusement, c'est impossible. Je suis désolé pour les fans, désolé pour le tournoi. J'ai parlé avec les personnes du tournoi. Guy Forget (directeur du tournoi) m'a dit : merci d'avoir essayé. Je dois être honnête vis-à-vis du tournoi, de mon adversaire et vis-à-vis de moi-même. J'ai poussé mon corps. C'est la fin de saison, c'est normal que ce genre de chose arrive. Mon genou me gêne toujours un peu, parfois c'est pire... et en ce moment, c'est pire. Je ne peux pas jouer à mon niveau habituel. Je ne veux pas jouer en étant à ce pourcentage de forme. Je vais retourner voir le docteur que j'avais vu après Shanghai. J'avais pris la décision de venir ici. On va voir, je vais prendre mon traitement. Dans le passé, il a très bien fonctionné. Pour moi, il ne s'agit pas de Londres, mais de plus long terme. Je vais effectuer le traitement que je considère le plus sûr pour continuer à jouer au tennis le plus longtemps possible », admet Rafael Nadal.

Articles liés