Accès direct au contenu

SALE GOSSE

Robinho est devenu un vrai caid

L'attaquant brésilien de Santos, qui s'ennuie ferme, a décidé de mettre une sale ambiance dans l'équipe. Son passe-temps favori : détruire les effets personnels de ses coéquipiers !

Quel est le mot qui définit le mieux Robinho sur un terrain de foot ? IM-PRE-VI-SIBLE. Le garçon l’est également dans la vie. La vraie. Parti se refaire une virginité au Brésil la saison passée, après des mois compliqués à Manchester City, Robinho n’a pas franchement réussi son coup. La spirale négative de Santos l’a même poussé à faire quelques misères à ses partenaires d’entraînement. Les faits sont simples. Robinho et son coéquipier Wesley ont eu une discussion agitée en fin de semaine dernière lorsque le club de Sao Paulo était réuni à Vila Belmiro afin de préparer le match contre Fluminense (0-1).

Rapidement, le ton est monté entre les deux hommes, l’ancien joueur du Real Madrid a tout simplement fracassé le téléphone portable de Wesley ! Ce dernier, furieux, a répondu en allant briser en deux le rétroviseur de la voiture de Robinho ! De vrais gamins en flagrant délit. Luis Alvaro Ribeiro, président de Santos, a même dû intervenir lors de la présentation du nouveau venu Keirrison. «Nous avons un groupe jeune qui a beaucoup de sang, d’adrénaline. Certaines blagues peuvent ne pas être acceptées mais il y a une grande amitié dans le vestiaire. Cet épisode ne veut rien dire, il n’a aucune importance». Oui, mais qui va payer le forfait de Wesley '