Accès direct au contenu

Sous pression

Portugal : les privilèges de Cristiano Ronaldo

Cristiano Ronaldo

Critiqué au Portugal après la défaite face à l’Allemagne samedi dernier (0-1), Cristiano Ronaldo joue très gros face au Danemark (18h). Encore plus au vu des moyens qui mis en place par la sélection portugaise pour le mettre dans les meilleures conditions.

C’est la rançon de la gloire. Le prix à payer pour posséder « l’autre » meilleur joueur du monde, puisqu’il est ainsi comparé à son plus grand rival Lionel Messi, dans son effectif. Transfert le plus cher de l’histoire du ballon rond, de l’histoire du sport tout court, Cristiano Ronaldo est incontestablement la star de cet Euro 2012. Et, forcément, particulièrement attendu. Pour éviter toute émeute à chacune de ses sorties et choyer au mieux son attaquant vedette, la Fédération portugaise a dû mettre les petits plats dans les grands.

33 000 euros la journée !

A 33 000 euros par jour, un chiffre révélé dans le programme ‘Fora de joc’ sur la radio espagnole ONA FM, le Portugal possède l’un des hôtels les plus chers de la compétition. L’Hotel Remes, un palace privatisé situé à Opalenica, une petite bourgade polonaise distante de 40 kilomètres de Poznan, alors que la sélection portugaise dispute ses trois matchs de poule en Ukraine, à Lviv et Kharkiv. Un établissement cinq étoiles où ont dû être effectués des travaux durant un mois et demi sur demande de la Fédération portugaise. Quels types de travaux ? La mise en place d’écrans plasma géants et, plus invraisemblable et pour le moins déraisonnable, de quatre types de saunas différents.

Deux gardes du corps, une suite

La présence de Cristiano Ronaldo n’y est pas étrangère. Elle a inéluctablement poussé les dirigeants portugais à racler les fonds de tiroir pour assurer un confort optimal à sa sélection, attendue au tournant. Pour assurer la tranquillité de CR7, pas au mieux samedi dernier contre l’Allemagne (0-1), et le mettre dans les meilleures conditions, il aura, constamment, deux gardes du corps à ses côtés. Au plus près de lui, jusqu’au bord du terrain, même lorsqu’il se rend à l’entraînement au milieu de ses coéquipiers. Ce n’est pas le seul privilège du capitaine de la Selecção. Au sein du luxueux hôtel, il dispose d’une des trois suites pour lui tout seul. Le nom des deux autres détenteurs de celles-ci, vraisemblablement Paulo Bento, le sélectionneur, et son staff, ne sont pas connus.

CR7 chahuté par les Allemands

Des moyens nécessaires, en particulier les gardes du corps, au vu de l’attention que les fans portent pour LA star de cet Euro 2012. Samedi, quelques heures avant la défaite du Portugal face à l’Allemagne à Lviv, une trentaine de supporters allemands se sont réunis devant l’hôtel de la sélection portugaise pour chambrer le Ballon d’Or 2008. Comme en Bosnie-Herzégovine, en marge du barrage qualificatif à l’Euro en novembre dernier, CR7 a été accueilli à sa sortie de l’hôtel par des « Messi, Messi, Messi » en référence, bien évidemment, à son plus grand ennemi et rival, Lionel Messi, triple Ballon d’Or en titre. Un chant repris tout au long de la rencontre, à chaque touche de balle de Cristiano Ronaldo, par les 12 000 fans allemands présents dans l’Arena Lviv.