Accès direct au contenu

Foot - Mercato - RC Lens

RC Lens - Kombouaré : « Le mercato ? Je ne crois pas au Père Noël »

Antoine Kombouaré, RC Lens

Autorisé à recruter malgré une masse salariale encadrée, le RC Lens est attendu au tournant lors de ce mercato. Pour Antoine Kombouaré, l’entraîneur lensois, rien ne presse.

En course pour la montée en Ligue 1 cette saison, le RC Lens a perdu deux précieux points à domicile cet après-midi face à Dijon (2-2). Si les sourires étaient de mise au coup de sifflet final, compte-tenu du scénario de la rencontre (Lens mené 0-2 après six minutes de jeu !), les Lensois savent que cahque point vaut désormais de l’or dans la course à la Ligue 1. Autorisé à recruter malgré une masse salariale encadrée, le club nordiste est attendu au tournant, lui dont l’actionnaire azéri Hafiz Mammadov contribue d’intriguer.

« VOIR LENS NE PAS FAIRE FAILLITE EST DÉJÀ UNE VICTOIRE »

Interrogé sur les finances resserrées des Sang et Or, l’entraîneur Antoine Kombouaré se veut compréhensif. « Le propriétaire ? Il a déjà consenti beaucoup d’efforts pour que le RC Lens reste en vie et a comblé beaucoup de dettes. De plus, nous disposons toujours d’une marge de manœuvre intéressante et, en début de saison, nous avons eu la possibilité de recruter. Là, nous le pouvons encore, il y a simplement cette masse salariale encadrée à respecter. Mais encore une fois, nous avons de quoi réaliser un championnat cohérent. Il y a du travail et les joueurs savent les responsabilités qu’ils endossent. En attendant, voir le RC Lens ne pas faire faillite représente déjà une grande victoire », a-t-il confié dans un entretien accordé à Lensois.com.

« JE NE CROIS PAS AU PÈRE NOËL »

« Je ne crois pas au Père Noël. Je connais nos moyens. Après, si les actionnaires veulent mettre plus d’argent sur la table, c’est ok. Mais nos moyens actuels me paraissent suffisants. S’il n’y a pas de renforts en janvier, nous composerons avec. Le temps des bilans interviendra plus tard. (...) En attendant, j’ai paraphé un contrat en connaissance de cause. Les problèmes, les victoires, nous les affrontons et assumons ensemble. Pour le moment, nous sommes 2e du classement, tout va bien. On verra ensuite en fin de saison », a-t-il ajouté.

Articles liés