Accès direct au contenu

Foot - OM

OM : Barrada, Cabella, Batshuayi, Diarra… Le chantier de Michel vu par Daniel Riolo

Le temps aura été au beau fixe le temps d’une semaine sur la Canebière. Après la défaite de l’OM face à Guingamp vendredi soir, le temps est de nouveau aux interrogations et aux critiques pour la prestation livrée au Stade du Roudourou.

Trois défaites en quatre rencontres, difficile de faire pire pour un début de saison. Avec un calendrier pourtant largement à sa portée (Caen, Troyes, Reims et Guingamp), l’OM est déjà en pleine crise et pourrait se retrouver à huit points du PSG en cas de victoire des Parisiens demain à Monaco. Daniel Riolo, journaliste à RMC, analyse le chantier qui attend l’entraîneur marseillais Michel.

« L’ABSENCE DU COLLECTIF M’A FRAPPÉ »

Après la défaite de l’Olympique de Marseille à Guingamp vendredi soir (0-2), Michel a pu contempler tout le travail qui l’attend pour faire revenir le club olympien sur le devant de la scène. L’entraîneur espagnol peut bénir la trêve internationale qui lui offre deux semaines de travail, car le chantier est peut-être bien plus important qu’il ne le pensait. Chroniqueur à l’After Foot et journaliste à RMC, Daniel Riolo analyse la période marseillaise dans son édito : « A Guingamp, ce qui a le plus frappé, c’est l’absence de collectif. On a vu des individualités, des joueurs essayant de faire des différences en mode solo. Les intentions sont bonnes dans le sens où on sent bien que Marseille sera une équipe offensive, mais il va falloir trouver comment approcher du but adverse, comment marquer. »

« MICHEL A BEAUCOUP DE TRAVAIL »

« Si Batshuayi doit dribbler trois mecs pour marquer, ça va être compliqué. Autour de lui, c’était très confus. Cabella ne trouve pas sa place, il rentre trop souvent et Michel va devoir peut-être trancher : Cabella ou Barrada. Clairement, Michel a beaucoup de travail. Qui avec Diarra ? Comment animer l’attaque ? C’est tout le jeu collectif qu’il faut mettre en place et c’est finalement absolument normal de faire un tel début de saison. Le foot, c’est pas une addition de joueurs qu’on met en place à la dernière minute ! » poursuit la journaliste, plus que jamais inquiet pour le futur proche de l’OM.

Articles liés