Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Real Madrid

Mercato - Real Madrid : Nouvelle révélation sur ce joueur dans les petits papiers du Real !

Les courtisans d’Alvaro Morata devront sortir le chéquier, s’ils veulent arracher l’attaquant à la Juventus... ou au Real Madrid.

Décrié à son arrivée, il est devenu en quelques mois une pièce indispensable au dispositif de Massimiliano Allegri. Le jeune Alvaro Morata s’est installé à la pointe de l’attaque de la Juventus aux côtés de Carlos Tevez, éclipsant son compatriote Fernando Llorente, pourtant auteur d’une très bonne première saison avec les Bianconeri. Ses prestations abouties ont forcément attisé la convoitise de quelques grands clubs européens, qui aimerait arracher l’Espagnol aux griffes de la Vieille Dame… et de son ancien club du Real Madrid.

UNE CLAUSE DE DÉPART FIXÉE À 80M€ ?

Car s'il a quitté les Merengue l’été dernier, Alvaro Morata reste toujours lié au Real Madrid. Le club a en effet un droit de rachat prioritaire sur l’attaquant à auteur de 30M€ à partir de 2016, jusqu’en 2017, où il devront toutefois verser pas moins de 35M€, plus 3M€ de bonus à la Juventus. Après cette date, cette clause de rachat disparaîtra. Les champions d’Europe en titre ne sont pas les seuls prétendants de l’Espagnol, puisqu’Arsenal ou Liverpool lorgneraient sur lui. Mais à en croire les informations de Tuttosport tout autre club que la Juventus ou le Real Madrid qui voudra s’attacher les services du joueur de 23 ans devra débourser 80M€ ! Une somme que les Turinois et les Madrilènes devront se partager : si l’opération est faite avant fin 2017 la Vieille Dame recevra les 2/3 de la somme, après cette date les Blancos perdront tout droit sur le buteur et les 80M€ iront intégralement aux champions d’Italie.

« MORATA ? JE PENSE QU’IL VA RESTER À LA JUVE »

Récemment interrogé sur un possible retour d’Alvaro Morata, joueur formé au Real Madrid, Carlo Ancelotti a expliqué que le principal concerné avait décidé de lui-même de partir pour la Juventus et qu’un retour à la Casa Blanca était pour le moment à exclure. « Alvaro avait besoin de jouer. Il est jeune et il avait exprimé son désir d'aller voir ailleurs. Il avait de nombreuses offres, mais c’est lui qui a choisi la Juventus » a confié le coach des Merengues, dans des propos rapportés par La Gazzetta dello Sport. « L'année dernière, avec moi, même s’il n'a pas beaucoup joué, il a toujours été bon. C’est un attaquant moderne, avec beaucoup de rythme et d'intensité. C’est un travailleur acharné. Mais nous ne regrettons pas son départ. C’était un choix mûrement réfléchi. Dans le contrat de Morata il y a un droit de rachat, mais je pense qu'il va rester à la Juve ».

Articles liés