Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Ibrahimovic, Blanc, Cavani… Les options qui s’offrent à Nasser Al-Khelaïfi…

Le PSG est décevant depuis le début de la saison et Laurent Blanc, l’entraîneur, concentre la majorité des critiques. Que doit faire, ou peut-être ne pas faire, le président, Nasser Al-Khelaïfi, pour améliorer la situation ' 

Le PSG n’avance pas depuis le début de la saison. Champion de France en 2013 et en 2014, Paris n’a remporté que deux de ses six premiers matchs de championnat cette saison. Les Parisiens avancent au ralenti. En Ligue des Champions, ils ont été accrochés à Amsterdam lors de la première rencontre face à l’Ajax (1-1) et affrontent Barcelone la semaine prochaine. Paris tâtonne et Paris inquiète. Pour la première fois depuis 2011 et l’arrivée des Qataris à la tête du club, le projet parisien semble menacé. Que doit faire Nasser Al-Khelaïfi pour relancer la machine…

Mercato - PSG : Laurent Blanc, Ibrahimovic, Nasser… Qui est le vrai patron du PSG ?

CONFORTER OU LÂCHER BLANC ?

Le président du PSG a plusieurs options devant lui. Il peut déjà pousser un gros « coup de gueule » pour remobiliser tout le monde, lui qui n’a pas l’habitude des saillies dans la presse ou dans le vestiaire. Il est bien moins interventionniste au quotidien que certains de ses collègues de Ligue 1. Nasser Al-Khelaïfi peut très bien rappeler qui est le patron aux joueurs et conforter Laurent Blanc. Mais le président peut aussi prendre le parti des joueurs et lâcher l’ancien sélectionneur des Bleus. Blanc a été un choix par défaut en 2013. L’occasion pourrait être parfaite pour le « changer »...

ÉCOUTER IBRA, VENDRE CAVANI, NE RIEN FAIRE…

Mais au-delà des choix radicaux, d’autres options s’offrent à lui. Comme celle de « laisser faire », de continuer à peu intervenir en attendant que les résultats reviennent. Certains joueurs sont hors de forme après le Mondial. Tout pourrait rentrer dans l’ordre très rapidement. Al-Khelaïfi peut également avoir des discussions radicales avec ses cadres, comme Zlatan Ibrahimovic, si influent. Le président du PSG peut le consulter comme « représentant » des joueurs pour prendre le pouls du vestiaire concernant Laurent Blanc. Et puis il y a le cas Cavani, qui s’ennuie à droite. Et qui pourrait rapporter de l’argent au PSG cet hiver… 

Articles liés