Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Pour oublier Aranguiz, l’OM serait passé à l’action dans un autre dossier !

Attraction du mercato du côté de la Scandinavie, Daniel Amartey, jeune international ghanéen évoluant au FC Copenhague, serait courtisé par plusieurs clubs, dont l’OM.

Très actif depuis quelques semaines sur le marché des transferts, l’OM s’activerait pour attirer Daniel Amartey, grand espoir des Black Stars, sur le Vieux Port. Pour le moment en concurrence avec les Anglais de Leicester City, le club phocéen aurait d’ores et déjà formulé une offre, dont le montant reste pour l’instant inconnu, aux Danois.

LE NOUVEAU ESSIEN

Considéré par les observateurs comme « le nouveau Michael Essien », le jeune Ghanéen partage plusieurs caractéristiques avec son illustre ainé. Sa polyvalence tout d’abord : milieu de terrain défensif de formation, Daniel Amartey peut également être aligné en défense centrale, tout comme l’ex-joueur de Chelsea et de l’Olympique Lyonnais. Un atout non-négligeable pour Marcelo Bielsa qui apprécie les joueurs capables d’évoluer à plusieurs postes-clés. Sa précocité ensuite : comme le milieu du Panathinaikos, Amartey a connu sa première sélection en équipe nationale à 20 ans seulement. Enfin, les deux partagent une frappe de balle lourde et puissante, donnant lieu à d’incroyables buts.

UNE GRANDE BATAILLE

Outre Leicester City et l’OM, qui seraient pour l’instant les seuls à avoir formulé une offre concrète selon la presse danoise, le Ghanéen ferait l’objet de nombreuses observations de la part de clubs européens. Ainsi, le FC Nantes, l’AS Monaco mais aussi Galatasaray, le Bayer Leverkusen, Wolfsburg et surtout l’AS Rome auraient pris des renseignements sur le joueur qui avait failli partir à Liverpool en 2013 lorsque celui-ci évoluait encore du côté de la Suède dans le club de Djugardens. Finalement acheté par le FC Copenhague au club suédois en 2014 pour 2,5 millions d’euros, les Danois demanderaient 8 millions pour se séparer de Daniel Amartey.

Articles liés