Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OL

Mercato - OL : Daniel Riolo juge les prétentions salariales de Nabil Fekir !

Nabil Fekir, OL

Sur RMC, Daniel Riolo a évoqué la revalorisation de contrat de Nabil Fekir et les exigences salariales du néo-international français.

Révélation de la saison, Nabil Fekir a inscrit 12 buts et délivré 9 passes décisives en 30 matches de championnat et largement contribué à hisser l’OL au sommet de la Ligue 1. S’il a prolongé jusqu’en 2019 l’été dernier, le néo-international français souhaiterait que ses émoluments soient revus à la hausse et aurait de « grosses prétentions », selon Daniel Riolo.

« FEKIR A DE GROSSES GROSSES PRÉTENTIONS »

« On sait bien que le football, ce n’est pas uniquement ce qu’il se passe sur le terrain et j’espère qu’il va rapidement régler cette histoire de revalorisation salariale. On sait que ça pourrit la tête de beaucoup de joueurs dans les clubs. À Lyon, on sait qu’il y a une direction qui est un peu forte et qui normalement ne laisse pas ce genre de choses, mais Fekir a de grosses grosses prétentions et Lyon a des problèmes d’argent. Si Lyon pouvait ne pas complètement contenter le joueur… On sait que parfois ça crée des fissures, ce que les joueurs appellent le fameux manque de respect, des cicatrices qui restent », a-t-il expliqué sur RMC.

« IL DEMANDE UN TRUC AUTOUR DE 300 000€ OU UN PEU PLUS »

« Ce serait dommage qu’on gâche la progression de ce joueur, soit par trop d’enflammade autour de lui, soit par des incompréhensions sur des petites choses… Mais en même temps, ça va ensemble généralement. Quand t’enflammes à mort le joueur, que tu le vois déjà comme le Messi de ton équipe, un titulaire en puissance en équipe de France, un joueur de niveau international, bah lui forcément il entend les commentaires. Parce qu’il faut savoir que s’il y a bien un truc que les joueurs entendent, ce sont tous les commentaires positifs, et surtout pas les négatifs. Et après, ils ont d’énormes prétentions, qui peuvent les perturber quand on ne les contente pas. C’est un moment charnière dans sa carrière. Il s’est passé beaucoup de choses pour lui cette année, beaucoup. Il demande un truc autour de 300 000 ou un peu plus, c’est beaucoup pour la Ligue 1 ». 

Articles liés