Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Barcelone

Mercato - Barcelone : Abidal met les choses au point sur le transfert d'Antoine Griezmann

En réponse aux menaces de l’Atlético Madrid concernant Antoine Griezmann, Éric Abidal assure que le FC Barcelone n’a jamais trouver d'accord avec sa recrue avant le mois de juin.

Dans le collimateur de l’Atlético Madrid, suite au récent transfert d’Antoine Griezmann pour 120M€, le FC Barcelone reste donc sujet aux critiques des Colchoneros. Ces derniers demandent toujours le versement de 200M€ concernant la clause libératoire de l’international français, eux qui reprochent aux Catalans d’avoir trouvé un terrain d’entente avec le Français avant le 1er juillet, date du passage de sa clause libératoire de 200 à 120M€. Les menaces fusent de la part d’Enrique Cerezo, président madrilène, mais Éric Abidal tient à lui répondre dans les colonnes d’Aujourd’hui-En France ce samedi.

« En aucun cas on n’a eu un accord préalable avec le joueur »

« Comment se sont déroulées les négociations avec l’Atlético de Madrid pour l’arrivée de Griezmann ? Mon président est rentré en contact avec l’Atlético de Madrid pour connaître les conditions et les informer que, s’il n’y avait pas de négociation possible, le Barça payerait la clause libératoire qui était de 120 millions d’euros (M€). Les dirigeants de l’Atlético nous reprochent d’avoir trouvé un accord avec le joueur avant le mois de juin ? Comme l’a précisé mon président Josep Maria Bartomeu, l’Atlético défend ses intérêts et lui, ceux du Barça. En aucun cas on n’a eu un accord préalable avec le joueur. On est rentrés en contact avec son entourage, notamment son avocat, après l’annonce de Griezmann précisant son souhait de quitter son club. L'intérêt du Barça ne date pas d'aujourd'hui ? Un intérêt, il peut y en avoir toujours. Et on peut avoir un intérêt pour un joueur car notre département de scouting nous a donné des informations en précisant que ce joueur là avait le profil pour jouer chez nous mais cet intérêt devient concret à partir du moment où c'est le joueur qui souhaite nous rejoindre », clame haut et fort Éric Abidal, secrétaire technique du Barça.

Articles liés