Accès direct au contenu

Foot - Mercato - ASSE

Mercato - ASSE : Cette confidence sur la manière dont Gradel a tapé dans l’œil de Galtier !

En instance de départ, Max-Alain Gradel ne sait toujours pas de quoi son avenir sera fait. Lui qui demeure comme une pièce maîtresse de l’effectif de Galtier était pourtant arrivé à l’ASSE sans que le coach ne le supervise.

L’idylle entre Saint-Etienne et Max-Alain Gradel est plus proche de son épilogue que de ses prémices. En effet l’Ivoirien, qui est grandement courtisé en Premier League, pourrait quitter le Forez prochainement. En attendant qu’une décision soit prise, le conseiller sportif Gilles Favard a récemment dévoilé les dessous de la venue de Gradel. D’après ce dernier, Christophe Gatlier a suivi de manière aveugle les conseils d’un ami recruteur… de Sochaux.

« GALTIER LE PREND LES YEUX FERMES »

« À l'époque où son ami Gérard Batlles bosse comme recruteur à Sochaux, ses dirigeants veulent un attaquant. Alors joueur de Leeds United, en D3, puis D2 anglaise, Max-Alain Gradel est surveillé de près par Batlles. Ce dernier le conseillera aux dirigeants de Sochaux. Leeds en réclame seulement deux millions d'euros. Mais à la toute dernière seconde, la direction refuse d'investir et préfère se baser sur son noyau de joueurs existant. En parallèle, Galtier, qui connaît bien Gérard, l'appelle et lui fait part de ses besoins d'un attaquant polyvalent pouvant dépanner sur une aile. Batlles lui conseille Gradel, et Galtier le prend les yeux fermés », a-t-il confié dans les colonnes de So Foot.

« DANS CE DOSSIER, NOUS TENONS LES RÊNES »

Pour le moment Gradel est plutôt sur le départ. Toutefois Bernard Caïazzo, président du comité de surveillance de l'AS Saint-Étienne s’est montré extrêmement clair concernant l’avenir de l’Ivoirien. Ce dernier ne quittera pas le Forez si Erding venait à changer d’air : « En ce qui concerne Erding, les contacts existent avec Hanovre, mais rien n’est conclu pour l’heure. Les clubs ont des listes de joueurs, discutent et rien ne nous dit que Mevlüt est le premier choix de la formation allemande. Si Erding part, Gradel restera. Le transfert d’Erding s’ajouterait à celui de Tabanou et nous n’aurions alors plus besoin d’argent. Et puis, on ne veut dépouiller notre secteur offensif. Max est sous contrat pendant encore deux ans. Dans ce dossier, nous tenons les rênes », a-t-il confié il y a peu au journal local, Le Progrès.

Articles liés