Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Arsenal

Mercato - Arsenal/OGC Nice : La déclaration sans équivoque d’Arsène Wenger sur David Ospina !

Alors que David Ospina est pressenti pour rejoindre Arsenal, le manager des Gunners Arsène Wenger a fait une déclaration qui laisse peu de doutes quant à l’avenir du portier international colombien.

Arsenal est en passe de s’attacher les services du portier international colombien de l’OGC Nice David Ospina pour une somme avoisinant les 4 millions d’euros. Annoncé comme la future doublure de Wojciech Szczesny, le natif de Medellin ne sera pas qu’un simple faire-valoir si l’on en croit les déclarations du manager des Gunners Arsène Wenger. Ce dernier a en effet assuré qu’Ospina se verrait offrir l’opportunité de déboulonner le portier polonais, et a confirmé par là même que la signature du Colombien n'était plus qu'une question de jours.

« SI OSPINA MONTRE QU’IL EST MEILLEUR… »

« Au début, Szczensy sera numéro un, puis nous nous en remettrons aux performances de chacun et, si Ospina montre qu’il est meilleur, il jouera », a confié le technicien français dans des propos relayés par le Daily Mail. David Opsina serait la troisième recrue estivale des Gunners qui ont déjà enregistré les arrivées d’Alexis Sanchez en provenance de Barcelone et de Mathieu Debuchy en provenance de Newcastle.

« SUR UN PIED D’ÉGALITÉ AVEC LES AUTRES CLUBS »

Le quotidien britannique précise qu’Arsenal est également en lice pour s’attacher les services du milieu de terrain du FC Porto William Carvalho, dont le prix est estimé à près de 40 millions d’euros. De quoi permettre à Arsenal de concurrencer les meilleurs, l’objectif affiché par le boss des Gunners. « C’est notre objectif même si je pense que nous avons été très régulier ces derniers temps. C’était une période très différente car nous avons construit notre nouveau stade et devions le rembourser. Nous avons survécu au plus haut niveau, mais nous voulons plus. Nous sommes désormais sur un pied d’égalité avec les autres clubs, bien plus qu’il y a cinq ou six ans. » 

Articles liés