Accès direct au contenu

  1. 19h15 Mercato - OM : Pablo Longoria est averti pour le transfert d'une pépite d'Antonio Conte
  2. 19h10 Mercato - PSG : Barcelone, Juventus... Di Maria a pris sa décision finale à contre-coeur
  3. 19h00 Mercato - PSG : Une nouvelle offre est dégainée pour le transfert de Frenkie de Jong
  4. 18h45 Mercato - PSG : Une offre de 40M€ bientôt dégainée pour le transfert de Lewandowski ?
  5. 18h35 Wimbledon : Après Roland-Garros, Djokovic craque pour Nadal
Foot - Mercato - ASSE

EXCLU Mercato - ASSE : Les Verts veulent un chef du recrutement

L'AS Saint-Etienne recherche un chef du recrutement. Des discussions concrètes se tiennent actuellement à ce sujet.

Dans les bureaux de l'ASSE, si l'on ne sait toujours pas ce que fera Christophe Galtier l'an prochain, une incertitude qui n'est pas sans poser quelques soucis au président Roland Romeyer, on s'activerait aujourd'hui pour recruter un chef du recrutement, capable de gérer l'organisation et le fonctionnement des superviseurs du club, comme de faire le lien entre le coach et la présidence. 

LE NOM DE DREOSSI AURAIT ÉTÉ ÉVOQUÉ EN INTERNE

Les dirigeants de l'ASSE réfléchissent à des profils depuis plusieurs semaines. En interne, le nom de Pierre Dréossi, l'ancien manager général du Stade Rennais aurait été évoqué. Dréossi a-t-il été approché ? Rien ne permet de l'affirmer avec certitude. Quoiqu'il en soit, il semble peu probable que cette piste avance, Pierre Dréossi, selon certains proches, étant promis à un poste à responsabilité au sein des instances du football, à la Ligue ou à la Fédération.

ALAIN CAVEGLIA SONDÉ ?

De toute façon, de nombreux profils sont étudiés actuellement. Récemment, Alain Caveglia, l'actuel directeur sportif du Stade Malherbe de Caen, aurait par exemple été questionné sur le sujet. Rien n'a filtré sur la position du dirigeant normand. Nul doute que la perspective de rejoindre un club ambitieux comme l'AS Saint-Etienne a de quoi séduire. Mais son profil de joueur lyonnais historique pourrait ne pas faciliter les choses.

Dans les bureaux de l'Etrat, on espère en tout cas trouver une solution dans les prochaines semaines.

A.H. et A.B.

Articles liés