Accès direct au contenu

Foot - Ligue 1

Taxe à 75 % : Thiriez critique les politiques

Frédéric Thiriez

Alors que l’Assemblée Nationale a finalement exempté l’AS Monaco de la fameuse taxe à 75%, le président de la LFP a réaffirmé son opposition à cette mesure.

Vendredi, l’Assemblée Nationale adoptait un amendement à la fameuse taxe à 75% visant à exonérer l’AS Monaco de cette mesure, le club monégasque n’étant pas basé en France. Un amendement qui allait à l’encontre de ce qui avait été décidé la veille par les députés. Un revirement de situation commenté aujourd’hui par Frédéric Thiriez, président de la LFP et farouche opposant à cette taxe.

 « L’EXEMPTION DE MONACO NOUS FOURNIRA UN ARGUMENT DE PLUS »

« À ce sujet, je voudrais faire un commentaire sur ce qui s’est passé à propos de Monaco à l’Assemblée Nationale. Par respect pour les élus du peuple, je ne porterai pas de jugement sur le changement de pied brutal de l’Assemblée Nationale qui défait le vendredi ce qu’elle a fait le jeudi. Mais l’exemption de Monaco nous fournira un argument de plus devant le Conseil constitutionnel pour dénoncer le caractère discriminatoire de la taxation à 75% », a confié le dirigeant dans le cadre de l’assemblée générale de fin d’année de la FFF.

« ON NE NOUS ÉPARGNE PAS ! »

« Je ne reviendrai pas sur la suppression du Droit à l’Image Collective qui nous coûte 50M€ chaque année ni sur le niveau des charges sociales très lourdes ou sur les coûts de sécurité qui ont été multipliés par 3 en cinq ans. On ne nous épargne pas ! Nous avons un sentiment fort d’incompréhension de la part des politiques qui considèrent que le football professionnel déborde d’argent et qu’on peut donc le taxer toujours plus. Bien sûr, il y a le PSG et Monaco mais ces deux clubs ne doivent pas masquer la forêt des 38 autres clubs qui ont réduit leur budget de manière drastique, avec une baisse de la masse salariale de 8% l’an dernier », a-t-il ajouté.

Articles liés