Accès direct au contenu

Foot - SC Bastia

PSG/SC Bastia : Brandao rompt enfin le silence après son coup de tête sur Thiago Motta !

Brandao, Thiago Motta

Coupable d’un violent coup de tête adressé à Thiago Motta ce week-end, Brandao a enfin livré ses premiers mots, via sa page Facebook officielle.

Depuis son incroyable coup de tête sur Thiago Motta lors de la défaite du SC Bastia au Parc des Princes face au PSG (2-0) ce week-end, les présidents des deux clubs sont montés au créneau. Mais ce lundi soir, l’ancien attaquant de l’AS Saint-Etienne est sorti de son mutisme sur son compte Facebook, où il y a posté un message d’excuse adressé à Thiago Motta et ses coéquipiers du SC Bastia.

« JE TIENS À DEMANDER PARDON À MON COLLÈGUE THIAGO MOTTA »

« Tout d'abord, je tiens à demander pardon à mon collègue Thiago Motta et à mes autres collègues pour cette faute. Je suis désolé de mon attitude et je compte sur la compréhension de mes amis et de mes fans. Et que Dieu vous bénisse tous », a ainsi publié Brandao. Pas certain que ces excuses parviendront à limiter les dégâts autour de sa future suspension. La commission de discipline de la LFP doit en effet statuer sur la future sanction vis-à-vis du Brésilien cette semaine. Pour rappel, Claude Makélélé a décidé de ne pas retenir Brandao pour son entraînement prévu ce lundi. De son côté, l’agent de Thiago Motta, Alessandro Canovi, a pointé du doigt l’attitude « hypocrite » des dirigeants du club corse…

« GRANDE HYPOCRISIE DE FAIRE PASSER THIAGO COMME LE PROVOCATEUR »

« Je reste surpris par certaines déclarations officielles faites par le club et ses employés. Ma surprise est encore plus grande parce que jusqu'à maintenant, ni le joueur ni le club, qui représentait Brandao à l'époque des faits, n'ont présenté leurs excuses à Thiago Motta ou au Paris Saint-Germain. Je considère que c'est un non sens et surtout une grande hypocrisie de faire passer Thiago pour le provocateur, comme si on voulait justifier l'embuscade lâche dont il a été victime. Je suis attristé aussi par le fait que dans cette affaire il y a une autre victime : le public, surtout les plus jeunes, qui ont vu la scène à travers la télévision et les réseaux sociaux. Un acte de préméditation et violent que je considère toujours comme une véritable embuscade », a ainsi conclu le représentant de Thiago Motta.

Articles liés