Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : « Pastore ? Son but face à Chelsea, c’est l’arbre qui cache la forêt »

Javier Pastore

Très attendu au tournant en ce moment avec le PSG, Javier Pastore avait répondu aux attentes la semaine passée avec ce très beau but inscrit face à Chelsea. Reste à savoir s’il sera en mesure de confirmer dans les semaines à venir…

Le but de Javier Pastore face à Chelsea mercredi dernier (3-1) était-il un coup d’éclat éphémère de la part de l’international argentin du PSG, ou bien ce dernier va t-il enfin trouver son rythme de croisière ? Selon Alain Giresse, interrogé par France Football, l’ancien joueur de Palerme devrait affiche bien plus de régularité avec le PSG.

« UN VIN QUI N’ARRIVE PAS À BIEN VIEILLIR »

« Un génie doit arriver à se faire comprendre. Ces joueurs brillants sont des mécaniques fragiles, de l'horlogerie. Pastore est une énigme. Les joueurs capables d'avoir de l'originalité, de la créativité, comme lui, ça m'intéresse au premier chef. Ce qu'il fait est au-dessus du lot en qualité, mais ça devrait se produire plus souvent. Il faut plus de constance dans la performance. Son but magnifique contre Chelsea, c'est l'arbre qui cache la forêt, et ça n'est pas normal. Il y a un blocage quelque part. Pastore, c'est un vin qui n'arrive pas à bien vieillir », assure Alain Giresse.

PASTORE DIFFÉRENT DE TÉVEZ ET LAVEZZI

Omar Da Fonseca poursuit sur le joueur du PSG: « Pastore peut faire un exploit, mais il n'a pas assimilé que le foot de haut niveau, c'est la répétition, la régularité. Quand j'étais allé le voir adolescent, tout ce qu'il faisait, c'était dans la beauté gestuelle. En Argentine, il est parfois considéré comme un "pecho frio", ce qui veut dire en espagnol "une poitrine froide". Le style de Tevez ou Lavezzi, c'est tout le contraire, ce sont des couilles chaudes ».

Articles liés