Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : Cavani, Lavezzi, Blanc… Pierre Ménès se lâche sur le PSG !

Ezequiel Lavezzi - Edinson Cavani, PSG

Très peu convaincu par la prestation décevante du PSG vendredi face à Evian TG, Pierre Ménès a livré le fond de sa pensée sur la prestation du club francilien. Et le consultant de Canal + point notamment du doigt les choix de Laurent Blanc au coup d’envoi…

C’est un fait, le PSG est loin d’avoir affiché son meilleur visage vendredi soir à Annecy face à Evian TG (0-0). Privés de Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva, les hommes de Laurent Blanc ont semblé bien stériles sur le plan offensif, et ont même failli se faire surprendre derrière en fin de match. Sur son blog officiel, Pierre Ménès dresse un bilan relativement décevant de ce déplacement.

« PAS FOU-FOU DES CHOIX DE BLANC »

« Déjà au départ, je n’étais pas fou-fou des choix de Blanc. Laisser Motta sur le banc pour le préserver après l’incident du week-end dernier, ça se défend. En revanche, décider d’aligner d’un coup Cabaye et Matuidi, et donc déporter Pastore à un poste d’attaquant de côté qui ne lui convient pas vraiment alors qu’il a été très bon jusqu’ici dans l’entrejeu, ça se défend beaucoup moins », explique Pierre Ménès, qui se lâche ensuite sur les prestations d’Edinson Cavani et Ezequiel Lavezzi.

« JOUER À LA BABALLE NE SERT PAS À GRAND CHOSE »

« Après, il faut aussi reconnaître qu’entre Lavezzi qui boude et Cavani qui est aux abonnés absents, ce n’est pas simple de marquer des buts. Avec les munitions dont a bénéficié l’Uruguayen à Annecy, Ibra aurait certainement marqué et Paris aurait quitté la Savoie avec trois points. Ce qui dégage une tendance déjà remarquée la saison dernière, à savoir que le PSG est totalement dépendant de sa star suédoise. Il est totalement anormal que le club de la capitale n’ait pas de plan B. Parce que c’est bien gentil d’avoir 80% de possession de balle, si c’est pour jouer à la baballe, ça ne sert pas à grand chose. Maintenant, entre les blessés, les mecs qui reprennent tout juste et ceux qui vont partir, ce n’est certainement pas le meilleur PSG qu’on verra cette saison. Mais bon, je pense que les choix de Blanc n’ont pas aidé Paris sur ce coup-là », assure Pierre Ménès.

Articles liés