Accès direct au contenu

Foot - OM

OM : « La crise, ce sont les médias qui en parlent »

Une nouvelle fois battu 2-1 lors d’un choc, l’OM a signé sa quatrième défaite consécutive. Le club est-il en crise ? Les joueurs assurent que ce n’est pas le cas.

L’OM commence à s’y habituer. Après Monaco, le PSG et Arsenal, les hommes d’Elie Baup ont dû s’incliner sur le score de 2-1. Une nouvelle fois inefficaces devant le but, les Olympiens n’ont pas réussi à sortir la tête de l’eau. Tous les joueurs sont conscients que la situation n’est pas la meilleure mais le mot crise est réfuté.

« NE PAS BAISSER LA TÊTE »

« La crise, ce sont les médias qui en parlent. Pas nous, assure Benoit Cheyrou dans des propos rapportés par L’Equipe. La série de quatre défaites est lourde, évidemment. Ce n'est pas normal à Marseille. Nous sommes déçus mais pas abattus. Nous nous projetons sur le match de Reims samedi ». André Ayew s’est d’ailleurs rapidement tourné vers ce rendez-vous : « Dans cette période, il faut rester solidaires, ne pas baisser la tête et surtout gagner dès samedi contre Reims ».

« IL MANQUAIT BEAUCOUP TROP D’INGRÉDIENTS »

Si les Olympiens ne veulent pas entendre parler de crise, Souleymane Diawara constate tout de même que « ça va beaucoup moins bien » : « À chaque fois, on dit qu'on n'est pas loin de nos adversaires dans le jeu. Moi, je constate que notre goal-average est de moins cinq, que nous avons zéro point alors que tous nos adversaires en ont six. Il reste un petit espoir, bien sûr, mais on va se concentrer sur le Championnat. En ce moment, ça va beaucoup moins qu'en début de saison. Contre Naples, il manquait beaucoup trop d'ingrédients pour espérer l'emporter. L'envie, l'agressivité ». Il faudra en avoir samedi, lors de la réception du Stade de Reims.

Articles liés